Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 mars 2012 5 02 /03 /mars /2012 07:21

 

 

C’est une autre vision du carnaval qui s’offre au public le soir venu.

A la faveur des jeux de lumières, les vingt chars éclairés, et les grosses têtes prennent une autre ampleur, c’est tout le coeur de Nice qui est alors illuminé pour un spectacle grandiose et riche en sensations !

Dimanche soir, selon la tradition, Sa Majesté Carnaval défilera uniquement avec sa reine, avant d’être brûlée sur un bûcher en mer ou sur la grève.

La colline du château s’embrasera et comme en écho, un feu d’artifice sonorisé sera tiré sur la Baie des Anges.

Le rideau se fermera alors sur deux semaines de fantaisies, de ravissements, de profusion de couleurs et de musiques pour ce que fut la 128e édition du carnaval de Nice, qui a bénéficié d’une météo particulièrement printanière.

 

CORSO NOCTURNE 1

CORSO NOCTURNE 2

CORSO NOCTURNE 3-copie-1

CORSO NOCTURNE 4

CORSO NOCTURNE 5

CORSO NOCTURNE 6

CORSO NOCTURNE 7

CORSO NOCTURNE 8

CORSO NOCTURNE 9

CORSO NOCTURNE 10

CORSO NOCTURNE 11

CORSO NOCTURNE 12

CORSO NOCTURNE 13

CORSO NOCTURNE 14

CORSO NOCTURNE 15

CORSO NOCTURNE 16

CORSO NOCTURNE 17

CORSO NOCTURNE 18-copie-1

CORSO NOCTURNE 19

CORSO NOCTURNE 20

CORSO NOCTURNE 21

 

 

Pour lire l’article sur les « batailles de fleurs » … et voir les photographies :

Cliquez ici

 

BLOG BATAILLE FLEURS

 

 

 

 

Avis aux visiteurs de ce blog :

 

Pour des raisons techniques, j’ai été amené à opter pour la version PREMIUM de la plate-forme Over-blog qui héberge ce blog.

Le site Nature-ailes possède maintenant un nom de domaine comme vous l’avez peut-être remarqué.

Cela a eu pour conséquence fâcheuse de supprimer le très grand nombre de vos votes via Facebook, tous les compteurs ayant été remis à zéro. Heureusement, vos commentaires ont été conservés.

J’en suis le premier désolé... et merci pour vos nombreuses visites !

G.S.

 

Partager cet article
Repost0
1 mars 2012 4 01 /03 /mars /2012 09:17

 

C’est en 1876, que fut créée la première « Bataille de fleurs » sur la Promenade des Anglais.

Composante essentielle du carnaval niçois, cette manifestation pittoresque a conservé depuis le cadre prestigieux de la Prom’.

À l’origine, ces batailles prenaient la forme de simples échanges de fleurs puis, au fil du temps, se transformèrent en un véritable spectacle.

Au début, elles furent créées pour divertir les premiers touristes issus de la gentry, puis furent maintenues pour honorer le travail des producteurs locaux.

Aujourd’hui, cet évènement valorise la qualité et la grande variété florale azuréenne puisque

85 % des fleurs utilisées sont produites sur place.

Les vingt chars, entièrement fleuris défilent côté mer, de l’opéra au jardin Albert 1er.

Sur chaque char, des mannequins élégamment costumés lancent 80 000 à 100 000 fleurs aux milliers de spectateurs émerveillés : glaïeuls, mimosas, gerberas, marguerites, roses, oeillets…

Cette manifestation représente un spectacle unique au monde et compte parmi les fêtes les plus renommées de la Côte d’Azur.

Ces batailles sont à l’unisson des chars de carnaval, un cortège de mises en scène végétales sur le même thème.

Leur réalisation représente un méticuleux et long travail, pourtant effectué dans un délai fort court par les maîtres de l’art du piquage.

Les fleuristes sont une vingtaine à investir l’atelier 72 heures avant chaque manifestation pour se livrer au piquage des fleurs. Cet art éphémère s’effectue dans un univers de couleurs et d’effluves variés.

Les costumes sont produits dans un atelier de création qui leur est entièrement destiné.

Ce sont des modèles uniques conçus comme pour le théâtre ou le cinéma.

Le choix des tissus et des matériaux fait la part belle au recyclage et à l’imagination.

Les créations sont issues d’un travail collectif auquel se livrent avec enthousiasme et passion les quatre costumières, toutes expérimentées dans les arts du spectacle.

 

 

FLEURS 1

NICE PROM' FLEURS

FLEURS 26

FLEURS 3

FLEURS 2

FLEURS 4

FLEURS 5

FLEURS 6

FLEURS 7

FLEURS 8

FLEURS 9

FLEURS 10

FLEURS 11

FLEURS 12

FLEURS 13

FLEURS 14

FLEURS 15

FLEURS 16

FLEURS 27

FLEURS 17

FLEURS 18

FLEURS 19

FLEURS 20

FLEURS 21

FLEURS 22

FLEURS 23

FLEURS 24-copie-1

 

 

Pour lire le précédent article sur le carnaval de Nice 2012 :

« Les grosses têtes font du sport »

Cliquez sur le lien ici

 

NICE 2012-copie-1

 

 

Pour voir les photographies du corso illuminé

Cliquez ici

 

ROI DU SPORT

 

 

 

 

Avis aux visiteurs de ce blog :

Pour des raisons techniques, j’ai été amené à opter pour la version PREMIUM de la plate-forme Over-blog qui héberge ce blog.

Le site Nature-ailes possède maintenant un nom de domaine comme vous l’avez peut-être remarqué.

Cela a eu pour conséquence fâcheuse de supprimer le très grand nombre de vos votes via Facebook, tous les compteurs ayant été remis à zéro. Heureusement, vos commentaires ont été conservés.

J’en suis le premier désolé... et merci pour vos nombreuses visites !

G.S.

Partager cet article
Repost0
22 février 2012 3 22 /02 /février /2012 08:28

 CORSO 33

Carnaval-NICE-2012 2697

CORSO 2

CORSO 3

CORSO 4

 

 

C’est parti pour plus de deux semaines de fantaisies, de liesse, de profusion de couleurs et de musiques pour la 128e édition du carnaval de Nice, la plus importante manifestation de la Côte d’Azur en hiver.

Le carnaval attire chaque année plus d’un million de visiteurs de toutes nationalités.

Sa Majesté est cette année Roi du Sport, en résonance à l’actualité olympique de 2012 – les Jeux de Londres, évidemment.

Un thème très planétaire et fédérateur donc, qui est, au coeur des cortèges, un hommage à toutes les compétitions.

Sa Majesté accueille comme il se doit en invité d’honneur la Grande-Bretagne, la plus importante manifestation du monde sportif se déroulant sur ses terres. Il est donc juste que Nice lui réserve ce titre.

Autre clin d’oeil à l’actualité, année électorale oblige, vous croiserez les candidats à l’élection présidentielle fidèlement caricaturés en carton-pâte.

Le corso se compose de vingt chars conçus selon le thème d’environ cinquante grosses têtes en carton-pâte et plus d’une centaine d’éléments d’animation, véritables satellites des chars. Il devient un défilé bigarré aux couleurs flamboyantes auquel se mêlent arts de rue et groupes musicaux venus du monde entier ; c’est en effet plus de 1 000 musiciens et danseurs qui égayent les parades.

L’autre composante spectaculaire du carnaval se sont les batailles de fleurs : sur des chars somptueusement décorés des plus belles compositions florales, des jeunes et jolies jeunes femmes vêtues de costumes étonnants et enluminés lancent au public, massé le long de la prom’, mimosa, gerberas, lys, glaïeuls, marguerites et roses.

Le soir, pour le corso nocturne, tous les chars sont éclairés, les corsi illuminent alors le coeur de la ville.

Au dernier soir, selon la tradition, Sa Majesté Carnaval défile uniquement avec sa reine, avant d’être brûlée sur un bûcher en mer ou parfois sur la grève.

La colline du château s’embrase et comme en écho, un feu d’artifice sonorisé est alors tiré sur la Baie des Anges.

 

Cliquez sur les photographies pour les agrandir

 

Voir également l'album photo en plein écran

 

 

CORSO 34-copie-1

CORSO 5

CORSO 6

CORSO 7

CORSO 8

CORSO 9

 

 

Chars et grosses têtes

Chaque Carnaval est une production originale. Être carnavalier n’est pas un métier mais une passion, une vocation. Le vaste atelier dans lequel oeuvrent ces artisans, nommé la Maison du Carnaval, se transforme en un lieu magique pour quelques mois. Ce travail est le fruit d’une collaboration avec un coordinateur artistique issu du cinéma et de la publicité.

La création d’un personnage en carton-pâte est une tradition ancestrale : dans un moule, les couches de papier sont successivement collées les unes sur les autres. Ensuite, les peintres donnent la véritable signature à cet art niçois nuancé.

Aujourd’hui, seul le recouvrement offre l’illusion du carton-pâte.

Si les procédés, les techniques et les matériaux nouveaux ont permis la mécanisation et la modernisation des sujets, les fondements de la fabrication des chars et des grosses têtes sont les mêmes qu’à l’origine.

 

 

CORSO 10

CORSO 11

CORSO 12

CORSO 13

CORSO 14

CORSO 15

CORSO 16

CORSO 17

CORSO 18

CORSO 19-copie-1

CORSO 20

CORSO 21

CORSO 22

CORSO 23

CORSO 24

CORSO 25

CORSO 26

CORSO 27

CORSO 28

CORSO 29

CORSO 30

CORSO 31

CORSO 32

 

 

Un carnaval écolo

           Le carnaval poursuit sa démarche écologique, attentive au développement durable comme l’est la ville dans son ensemble, et qui reste fidèle à l’esprit de cette grande fête populaire. Humour, dérision et poésie sont au rendez-vous.

Quelques actions, comme le choix des entreprises éco-labélisées et des prestations intégrant le recyclage dès l’appel d’offres, entrent en jeu pour ce Carnaval 2012. Après l’essai de cinq voitures électriques en 2011, la totalité des voitures de tractage sur les batailles de fleurs est électrique.

Pour chaque manifestation, les quatre à cinq tonnes de déchets collectés par le service municipal du nettoiement sont recyclés. Il faut compter 1 h 30 de nettoyage après chaque bataille de fleurs et 2 h après chaque corso carnavalesque.

 

Lien vers le site officiel , cliquez ici

 

 

Pour lire l’article sur « Les batailles de fleurs »

Cliquez ici

 

BLOG BATAILLE FLEURS

 

 

 

Pour voir les photographies du corso illuminé

Cliquez ici

 

ROI DU SPORT

 

 

 

 

Avis aux visiteurs de ce blog :

Pour des raisons techniques, j’ai été amené à opter pour la version PREMIUM de la plate-forme Over-blog qui héberge ce blog.

Le site Nature-ailes possède maintenant un nom de domaine comme vous l’avez peut-être remarqué.

Cela a eu pour conséquence fâcheuse de supprimer le très grand nombre de vos votes via Facebook, tous les compteurs ayant été remis à zéro. Heureusement, vos commentaires ont été conservés.

J’en suis le premier désolé... et merci pour vos nombreuses visites !

G.S.

Partager cet article
Repost0
13 février 2012 1 13 /02 /février /2012 10:31

 

 

PH 1

PH 2-copie-1

PH 3

PH 4

 

 

     Si chaque commune de La Route du Mimosa - 130 km entre Bormes-les-Mimosas et Grasse , en passant par Saint-Raphaël – présente en cette période de l’année, en guise de carnaval, un corso à grands renforts de chars qui croulent sous des tonnes de fleurs jaunes emblématiques des hivers ensoleillés de la Côte d’Azur , la cité de l’archange quant à elle , se démarque de ses voisines en faisant dans l’original , l’imprévu voire le décalé en proposant au public depuis trois ans ses Fantaisies Carnavalesques.

     Ce n’est donc pas par hasard si les organisateurs ont donné, cette année carte blanche à la compagnie Transe Express, passée maître dans la difficile discipline des arts célestes et circassiens et qui se définit elle-même inventeur d’imaginaire. C’est du grand art de rue où l’imaginatif et le délirant sont au pouvoir.

     Cette compagnie drômoise dirigée par Gilles Rhode se produit dans le monde entier.

     Samedi soir, Transe Express a enchanté le public avec sa dernière création Les Tambours de la Muerte ; une femme étrange aux vagues allures de Cruella entraine dans son sillage la cohorte bigarrée d’un cortège pour le moins baroque : parade nuptiale de trois divas géantes, rituels aux couleurs de la fête des morts mexicaines, avec en point d’orgue un final acrobatique et pyrotechnique étonnant, avec la participation inattendue d’un orchestre composé de squelettes qui jouent du tambour avec des os en guise de baguettes !

     Le lendemain, plus de 3 000 personnes ont assisté sur le front de mer au second spectacle de Transe Express, La Chevauchée Divagante un défilé chevaleresque mené tambour battant par Horace, à la voix de stentor sur son cheval de bois qui, à la fin du spectacle, s’envole dans les airs.

     Inventaire à la Prévert pour une parade hors du temps ; des grandes poupées-divas mystérieuses, femmes-acrobates aux costumes bigarrés perchées sur un engin inénarrable, aux roues démesurées, propulsé par des hommes-rats, un poisson en métal qui barbotte dans l’eau glauque d’un camion aquarium digne de Jules Verne…

 

 

PH 5

PH 6

PH 7

PH 8

PH 9

PH 10

PH 12PH 13PH 15

PH 14

PH 16

PH 17

PH 18

PH 19

PH 20

PH 21

PH 22

PH 23

PH 24

Partager cet article
Repost0
2 février 2012 4 02 /02 /février /2012 09:52

 

 

    On dit de ce magnifique oiseau qu’il est plus facile de l’entendre que de le voir… et a fortiori de le photographier. Je confirme. Il ne m’a pas été aisé de réaliser ces quelques images prises aux abords des étangs de Villepey, près de Fréjus (Var).

    J’ai joué à cache-cache avec le beau rallidé sans grand succès durant les premiers jours, si bien que j’ai dû improviser un affût de fortune et attendre de longues heures afin de l’immortaliser dans de bonnes conditions.

 

RÂLE 1

RÂLE 2

 

 

    Cet oiseau se distingue de tous les autres rallidés par son long bec rouge. Mâles et femelles sont de même couleur et mesurent de 25 à 28 cm de longueur. Le dos est brun tacheté de noir et la poitrine est gris ardoisé. Son iris est rouge voire marron rougeâtre.

    Sa courte queue est souvent relevée et montre des sous-caudales blanches. La gorge et la poitrine sont ardoisées. Il a de longues pattes rougeâtres.

    La femelle est plus terne que le mâle. Le râle jeune a un bec plus court et moins coloré. Ses flancs sont aussi moins contrastés. Sa gorge et le milieu de la poitrine sont blanc terne ; il est gris tacheté en dessous.

    Il mène une vie cachée dans les roselières, à proximité des étangs et des milieux humides, là où l’eau est peu profonde et de bonne qualité.

 

RÂLE 3

RÂLE 4

 

    Grâce à son long bec effilé, il fouille la vase à la recherche d’aliments.

    Le râle d’eau est omnivore, il se nourrit d’insectes et de leurs larves. Il consomme aussi des vers, des mollusques, des crustacés, des petits poissons, des araignées. Il ne néglige pas non plus les amphibiens et petits rongeurs mais également des matières végétales, surtout en automne et en hiver.

    Vif et nerveux, le râle d'eau l'est lorsqu'il s'aventure prudemment à découvert pour picorer sur une plage de boue en lisière des roseaux.

    A pas mesurés, s'il est tranquille, on le voit s'avancer et inspecter le sol en quête de quelque aliment. Le cou plus ou moins engoncé dans le corps et les battements de queue espacés dénotent encore une quiétude relative. Mais un rien l'alerte : le cou dressé, le corps soudain émacié et les jambes tendues, les mouvements rapides de la queue précèdent en un clin d'oeil sa fuite au pas de course vers un abri, fuite volontiers accélérée par des battements d'ailes et accompagnée de petits cris. Surpris, il prend un essor vertical, la pattes ballantes, vole sur quelques mètres au ras des herbes ou des roseaux, puis s'y laisse chuter et disparaît. Souvent résonne alors son grand cri poignant, comme celui d’un porcelet égorgé.

    En effet, le râle d’eau vole peu et paraît alors très maladroit, ses ailes courtes ne lui permettant que de brefs déplacements.

 

RÂLE 5

RÂLE 6

 

 

Reproduction

    C'est assez tard, entre fin avril et fin juin, que la femelle pond là sept à dix oeufs et les couve durant trois semaines, nourrie par le mâle qui la remplace pour de courtes relèves. Il arrive que, si la couvée est dérangée, les adultes transportent ailleurs les oeufs ou les poussins.

    Ces derniers sont parfaitement capables de quitter le nid à peine sec, juste après leur éclosion.

    D'habitude ils y demeurent plus longuement avant de courir derrière leurs parents, qui assurent entièrement leur alimentation pendant les cinq premiers jours. Ils commencent alors à picorer et à l'âge de deux semaines n'ont plus besoin de la becquée. Peu après, les adultes les abandonnent et ce n'est qu'à sept ou huit semaines qu'ils sont capables de voler.

Protection / Menace

    Même si l’espèce n’est pas menacée, il n’en demeure pas moins que les effectifs sont en régression, tant en Europe que sur le territoire français.

    La dégradation ou la disparition des habitats humides est sans conteste une cause de menace potentielle dans les secteurs où le râle d’eau niche, migre ou hiverne.

    On ne compte plus que 10 000 à 25 000 couples nicheurs en France et dans le nord de l’Alsace, la situation est plus préoccupante avec une chute des effectifs de l’ordre de 50 %.

    La population nicheuse européenne est quant à elle estimée à 160 000 couples. Elle est par ailleurs en fort déclin dans les pays de l’Est.

    Le râle d’eau est chassable mais cependant peu apprécié des chasseurs et les prélèvements cynégétiques sont de ce fait assez faibles.

 

RÂLE 7

RÂLE 8

Partager cet article
Repost0
7 janvier 2012 6 07 /01 /janvier /2012 10:32

 

 R.I.C.V. 1-copie-1

 

R.I.C.V. 2 bis

R.I.C.V. 4

R.I.C.V. 7

 

 

 

   Les rencontres internationales de cerfs-volants (RICV) souffleront leurs 26 bougies à Berck du samedi 7 au lundi 16 avril 2012.

Cette manifestation sportive et populaire est le troisième plus grand rendez-vous de la région Nord - Pas-de-Calais, après la course cycliste – reine incontestable des classiques – Paris-Roubaix et la braderie de Lille (et bien avant l'Enduropale et le Main square festival d'Arras).

Au fil des ans, ce rassemblement intimiste de passionnés est devenu un événement de renommée mondiale qui accueille plus de 700. 000 spectateurs. Désormais incontournables, les RICV de Berck-sur-mer se sont dotées d'une dimension écologique importante en devenant une plateforme de rencontres et d'échanges entre le grand public et des acteurs, des personnalités autour du développement durable.

Programmée en dehors des vacances scolaires, la 26e édition des RICV sera destinée prioritairement aux enfants. Du 7 au 16 avril, la plage de Berck deviendra la destination obligée du printemps.

Au programme : le show quotidien de pilotes chevronnés, les combats de Rokkakus (cerf-volant hexagonal, orné traditionnellement de portraits de guerriers très expressifs), les ateliers de cerfs-volants, les jardins du vent et surtout le vol de nuit, un ballet céleste époustouflant, suivi d’un spectacle pyrotechnique qui est sans aucun doute l’un des temps forts de ces rencontres.

 

Cliquez sur les photographies pour les agrandir

 

 

R.I.C.V. 2 (2)

R.I.C.V. 3

R.I.C.V. 9

R.I.C.V. 10 bis

R.I.C.V. 8

R.I.C.V. 5

R.I.C.V. 6

R.I.C.V. 10

R.I.C.V. 11

R.I.C.V. 12

R.I.C.V. 14

R.I.C.V. 13

R.I.C.V. 16 bis

R.I.C.V. 16

R.I.C.V. 15

R.I.C.V. 17

R.I.C.V. 18

 

 

 


 

L’affiche officielle 2012


 

L’affiche : une communication new look où se retrouvent les trois axes forts : des cerfs-volants pilotables au premier plan pour évoquer le championnat du monde par équipes qui verra s'affronter l'année prochaine les meilleures équipes du monde ; une compétition qui sera ouverte aux amateurs par le biais d'une formule open où l'aspect technique sera moins rigoureux , la présence des cabines de plage, symboles du patrimoine local.

… Des cabines devant lesquelles jouent les enfants, qui seront, pour cette 26e édition, aux premières loges avec le retour de la journée OCCE (office central de la coopération à l'école), mais aussi de nombreux ateliers qui leur seront destinés.

Une édition qui se déroulera hors vacances scolaires mais qui comprendra toutefois deux week-ends dont celui de Pâques

 

Affiche 2012

 

 

Pour lire l'article sur l'ouverture des 26es R.I.C.V. cliquez ici

 

 

PH 7

PH 20

 

 

 

Avis aux visiteurs de ce blog :

Pour des raisons techniques, j’ai été amené à opter pour la version PREMIUM de la plate-forme Over-blog qui héberge ce blog.

Le site Nature-ailes possède maintenant un nom de domaine comme vous l’avez peut-être remarqué.

Cela a eu pour conséquence fâcheuse de supprimer le très grand nombre de vos votes via Facebook, tous les compteurs ayant été remis à zéro. Heureusement, vos commentaires ont été conservés.

J’en suis le premier désolé... et merci pour vos nombreuses visites !

G.S.

Partager cet article
Repost0
1 janvier 2012 7 01 /01 /janvier /2012 09:41

 

 

BLAST 1

Fêtes de la Lumière de Saint-Raphaël 2011 0470

BLAST 2

BLAST 3 TER

BLAST 3BIS

BLAST 3

 

 

C’est une compagnie anglaise, The world famous, réputée dans le monde entier, qui avait la délicate tâche de faire passer la ville de Saint-Raphaël (Var) de l’an 2011 à 2012.

Mission parfaitement réussie pour les acteurs et artificiers de sa Très Gracieuse Majesté qui ont enchanté un public venu par milliers assister au dernier spectacle-précédé par une ultime parade, dont la pièce maitresse est une machine géante et complètement surréaliste de 700 kg de ferraille baptisée Maximous- de la quinzième édition de la Fête de la Lumière.

BLAST c’est le nom de ce spectacle aussi sidérant que spectaculaire.

Au départ, BLAST retrace le périple du rêve à la réalité d’un homme, Michaël Santos, dont les efforts résolus pour voler l’emmènent plus loin qu’il n’aurait pu l’imaginer.

C’est en fait une performance qui unit les talents d'acteurs déjantés, burlesques et quelque peu surréalistes de la compagnie Peepolycus aux facétieuses idées des pyrotechniciens.

Du grand spectacle !

Pour la première fois à Saint-Raphaël, ce sont les Anglais qui ont tiré le premier feu d’artifice de l’année, faute d’avoir pu décrocher la lune.

… C’était pourtant le voeu le plus cher de Michaël Santos.

 

 

BLAST 4

Fêtes de la Lumière de Saint-Raphaël 2011 0492 (2)

BLAST 5

BLAST 6

BLAST 7

BLAST 8BLAST 9

BLAST 10

BLAST 11

BLAST 12

Explorations-secretes 0659 (2)

 

 

 


 

 

Pour revivre les grands moments de la quinzième édition des Fêtes de La Lumière de Saint-Raphaël , voir l'album photo ( colonne de droite) .

 

 

Album Photo

 


Partager cet article
Repost0
29 décembre 2011 4 29 /12 /décembre /2011 08:26

 

 

NATURAL SPIRIT 1

NATURAL SPIRIT 2

NATURAL SPIRIT 3

NATURAL SPIRIT 4

 

 

Tous les superlatifs ont été utilisés par les milliers de spectateurs présents ce mercredi soir pour qualifier la parade puis le spectacle offert par la compagnie espagnole Carros de Foc : Natural Spirit.

C’est en effet une fresque monumentale que nous a proposée cette célèbre compagnie de renommée internationale ; une marionnette géante et parlante – onze mètres de haut, pesant 914 kg et qui se prénomme Salvador - accompagnée d’un cheval aux formes extrêmement définies et très réalistes, aux mouvements gracieux et puissants, presque naturels ; un hommage au meilleur ami de l’homme. Puis enfin de l’aigle Sophia – l’un des éléments centraux du spectacle, un impressionnant rapace capable de survoler le public avec ses 8,50m d’envergure.

Un mélange d’acrobaties aériennes, de chorégraphies de feux, de gymnastique artistique, le tout accompagné par ces sculptures mobiles géantes, en font un spectacle aérien au puissant impact visuel fait de beauté, de grâce et de démesure.

Trois grues et une dizaine de techniciens sont nécessaires pour transporter et donner vie aux marionnettes de la compagnie Carros de Foc qui allie les arts circassiens à ceux du théâtre de rue.

Même si cette performance reste très divertissante, il n’en demeure pas moins qu’elle délivre un message et surtout une profonde réflexion sur les dommages causés par l’homme à la nature et à l’environnement.

 

 

NATURAL SPIRIT 5

NATURAL SPIRIT 6

NATURAL SPIRIT 7

NATURAL SPIRIT 8

NATURAL SPIRIT 9

NATURAL SPIRIT 10

NATURAL SPIRIT 11

NATURAL SPIRIT 12

NATURAL SPIRIT 13

NATURAL SPIRIT 14

NATURAL SPIRIT 15

 

 

 

Avis aux visiteurs de ce blog :

Pour des raisons techniques, j’ai été amené à opter pour la version PREMIUM de la plate-forme Over-blog qui héberge ce blog.

Le site Nature-ailes possède maintenant un nom de domaine comme vous l’avez peut-être remarqué.

Cela a eu pour conséquence fâcheuse de supprimer le très grand nombre de vos votes via Facebook, tous les compteurs ayant été remis à zéro. Heureusement, vos commentaires ont été conservés.

J’en suis le premier désolé... et merci pour vos nombreuses visites !

G.S.

Partager cet article
Repost0
26 décembre 2011 1 26 /12 /décembre /2011 09:48

 

 

VOALA 1

 

VOALA 2

 

VOALA 3

 

Ce sont les acteurs espagnols de la Cie Voala Project de réputation internationale, qui ont hier soir fait vibrer des milliers de spectateurs massés le long de la promenade des bains, avec leur spectacle à la fois aérien et poétique Voala.

… Quatre cadres sur un quai de gare viennent de manquer le dernier train de nuit…

Fatigués de la routine du travail et prisonniers d’un monde intransigeant, ils s’évadent littéralement sous nos yeux, enlevés dans le ciel par quatre fascinantes et sensuelles créatures, ils vont vivre une nuit aussi irréelle qu’inoubliable.

Ils sont soumis à un traitement intense fait de poésie et de magie : chef de gare ténor, femme-elfe soprano et une bandonéoniste étrange donnent le la de la partition…

A plus de 25 mètres de hauteur les corps se mêlent et s’élancent en survolant le public médusé. Cela donne un spectacle vertigineux et époustouflant grâce à de spectaculaires chorégraphies célestes et sensuelles sur une musique originale forte dans laquelle les acteurs sont plongés en faisant –presque- croire au public que l’homme est capable de s’évader en volant à l’aide de parapluies avec des trous comme des étoiles…

 

VOALA 4

VOALA 5

VOALA 6

VOALA 7

VOALA 8

VOALA 9

VOALA 10

VOALA 11

VOALA 11 bis

VOALA 11 ter

VOALA 12

VOALA 13

VOALA 14

VOALA 15

VOALA 17

VOALA 18VOALA 16

VOALA 19

 

VOALA 21VOALA 20

VOALA 22

 

 

 

Avis aux visiteurs de ce blog :

Pour des raisons techniques, j’ai été amené à opter pour la version PREMIUM de la plate-forme Over-blog qui héberge ce blog.

Le site Nature-ailes possède maintenant un nom de domaine comme vous l’avez peut-être remarqué.

Cela a eu pour conséquence fâcheuse de supprimer le très grand nombre de vos votes via Facebook, tous les compteurs ayant été remis à zéro. Heureusement, vos commentaires ont été conservés.

J’en suis le premier désolé... et merci pour vos nombreuses visites !

G.S.

Partager cet article
Repost0
18 décembre 2011 7 18 /12 /décembre /2011 07:37

 

PH 15

PH 1

 

C’est par un spectacle de pure magie, dont la magistrale façade de la basilique Notre-Dame de la Victoire fut le théâtre monumental d’une incroyable scénographie d’images et de sons, que débutent les Fêtes de la Lumière de Saint-Raphaël (VAR) qui célèbrent cette année leur quinzième édition.

Ce spectacle de projection où se mélangent d’éclatants tableaux gigantesques est l’oeuvre de Damien Fontaine, créateur artistiques d’images et compositeur musical de talent.

La vision habituelle de l’édifice s'efface ainsi au gré de métamorphoses dynamiques, en perpétuelle mouvance : des cascades de couleurs et de formes recomposent ici des mosaïques aussi surprenantes qu’éblouissantes ; une visite onirique de l’histoire et la culture de la cité de l’Archange, où l’on évoque la légende du Lion de Mer, celle d’Amphitrite et de Poséidon et des fonds marins ensorcelants.

Le monument se met soudainement à vaciller sur lui-même comme possédé par des secousses telluriques imprévues.

Ce spectacle de quinze minutes (Les explorations secrètes) repris en boucle sera présenté tous les soirs du 18 au 31 décembre à partir de 18 heures. Hier, nous avons eu la chance de voir et d’entendre Damien Fontaine qui avait posé ses claviers sur le parvis de la basilique, accompagné d’une diva (Irina de la Compagnie Off) d’un percussionniste et d’un joueur de hautbois pour une interprétation en semi-live de la musique du spectacle.

A voir sans modération !

 

Site officiel des Fêtes de la Lumière: cliquez ici

 

 

PH 2

 

PH 3

 

PH 4

 

PH 5

 

PH 6

 

PH 7

 

PMH 8

 

PH 9

 

PH 10

 

PH 11

 

PH 12

 

PH 13

 

PH 14

 

PH 16

 

PH 19

 

PH 18

 

PH 17

 

 

 

 

Avis aux visiteurs de ce blog :

Pour des raisons techniques, j’ai été amené à opter pour la version PREMIUM de la plate-forme Over-blog qui héberge ce blog.

Le site Nature-ailes possède maintenant un nom de domaine comme vous l’avez peut-être remarqué.

Cela a eu pour conséquence fâcheuse de supprimer le très grand nombre de vos votes via Facebook, tous les compteurs ayant été remis à zéro. Heureusement, vos commentaires ont été conservés.

J’en suis le premier désolé... et merci pour vos nombreuses visites !

G.S.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de nature-ailes.over-blog.com
  • : Comme le suggère le titre , ce blog est consacré aux oiseaux , également aux animaux en général. ... Beaucoup de photographies et peu de textes ; priorité est donnée à l'image . Tous les oiseaux ou animaux présentés sont photographiés dans le milieu naturel où ils évoluent , parfois dans un parc ou réserve ornithologique , rarement dans un zoo - sauf mention spéciale - Je propose également dans d'autres rubriques , des images de fêtes populaires ou d'événements culturels .
  • Contact

Profil

  • Guy Sadet

TRADUCTION

 

Rechercher

Articles Récents

  • La Bergeronnette des ruisseaux : la belle danseuse des rivières !
    Avec sa démarche sautillante, son corps effilé et sa queue extraordinaire toujours en mouvement, la bergeronnette des ruisseaux est l'un des oiseaux les plus élégants et les plus beaux. Ce charmant passereau mérite bien son surnom de ballerine des rivières...
  • PREMIÈRES BECQUÉES HORS DU NID POUR LES HIRONDEAUX
    Ces jeunes hirondelles confortablement installées dans la gouttière d’une ferme attendent le bec grand ouvert que les parents leur apportent une solide becquée d’insectes. Même si elles volent presque aussi bien que les adultes un peu plus de quinze jours...
  • DES GRANDES MARÉES … ET DES OISEAUX EN BAIE DE SOMME
    M on spot préféré en baie de Somme pour observer et saisir de grands rassemblements d’oiseaux lors des grandes marées se situe au banc de l’Ilette, idéalement placé au coeur de la réserve naturelle de la baie. En effet, lors de marées à forts coefficients...
  • MARQUENTERRE : PLONGÉE AU COEUR DE LA HÉRONNIÈRE
    J’avoue que le spectacle qu’offre la héronnière du Marquenterre vu du sommet de la tour d’observation située sur les terres du domaine éponyme a de quoi surprendre ! À vingt-cinq mètres du sol, vous toisez les sommets des pins laricio ou bon nombre d’échassiers...
  • LE PRINTEMPS DES MARTINS-PÊCHEURS
    Jolie surprise en ces premiers jour de printemps ! Alors que j’arrivais sur mon spot favori pour l’observation du martin-pêcheur, je n’espérais pas y rencontrer le couple et pouvoir ainsi être le témoin privilégié de l’un des moments forts de la vie de...
  • LE HIBOU DES MARAIS NE PERD JAMAIS LE NORD… DE LA FRANCE !
    Ornithologues, photographes animaliers et de nature, les attendent chaque année entre la seconde semaine de novembre et la première quinzaine de décembre. Les hiboux des marais – car c’est bien d’eux dont il s’agit – qui hivernent dans le nord de la France,...
  • LA MAGIE VÉNITIENNE S’INVITE AU CARNAVAL DE BRUGES
    Pour la quatrième année, la ville de Bruges (Belgique), que l’on surnomme à juste titre la Venise du Nord, vient d’accueillir son carnaval vénitien, devenu au fil des ans un événement incontournable dans l’agenda chic et festif de la belle médiévale....
  • CALAIS : Un étonnant festival de lanternes chinoises invite au voyage
    C’est un spectacle haut en couleurs qui est proposé actuellement au parc Saint-Pierre à Calais, métamorphosé pour l’occasion en un incroyable univers de flamboyantes lumières. En effet, depuis samedi dernier, un festival de lanternes chinoises unique...
  • Roubaix : un mapping captivant raconte cinq siècles d’histoire de la ville
    Génial, formidable, incroyable, superbe ! Ce sont autant de superlatifs qui fusent de la foule compacte massée ce vendredi soir devant l’imposante façade de l’Hôtel de ville de Roubaix. Ce soir se déroule un spectacle sons et lumières impressionnant :...
  • COULEURS DU SUD
    Ne croyez surtout pas que je boude le littoral méditerranéen ! Cependant, même si le spectacle à la tombée du jour des roches rouges du massif de l’Estérel venant mourir dans une mer aux eaux d’un bleu intense me séduit toujours, je préfère celui des...

Pages