Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 décembre 2011 7 18 /12 /décembre /2011 07:37

 

PH 15

PH 1

 

C’est par un spectacle de pure magie, dont la magistrale façade de la basilique Notre-Dame de la Victoire fut le théâtre monumental d’une incroyable scénographie d’images et de sons, que débutent les Fêtes de la Lumière de Saint-Raphaël (VAR) qui célèbrent cette année leur quinzième édition.

Ce spectacle de projection où se mélangent d’éclatants tableaux gigantesques est l’oeuvre de Damien Fontaine, créateur artistiques d’images et compositeur musical de talent.

La vision habituelle de l’édifice s'efface ainsi au gré de métamorphoses dynamiques, en perpétuelle mouvance : des cascades de couleurs et de formes recomposent ici des mosaïques aussi surprenantes qu’éblouissantes ; une visite onirique de l’histoire et la culture de la cité de l’Archange, où l’on évoque la légende du Lion de Mer, celle d’Amphitrite et de Poséidon et des fonds marins ensorcelants.

Le monument se met soudainement à vaciller sur lui-même comme possédé par des secousses telluriques imprévues.

Ce spectacle de quinze minutes (Les explorations secrètes) repris en boucle sera présenté tous les soirs du 18 au 31 décembre à partir de 18 heures. Hier, nous avons eu la chance de voir et d’entendre Damien Fontaine qui avait posé ses claviers sur le parvis de la basilique, accompagné d’une diva (Irina de la Compagnie Off) d’un percussionniste et d’un joueur de hautbois pour une interprétation en semi-live de la musique du spectacle.

A voir sans modération !

 

Site officiel des Fêtes de la Lumière: cliquez ici

 

 

PH 2

 

PH 3

 

PH 4

 

PH 5

 

PH 6

 

PH 7

 

PMH 8

 

PH 9

 

PH 10

 

PH 11

 

PH 12

 

PH 13

 

PH 14

 

PH 16

 

PH 19

 

PH 18

 

PH 17

 

 

 

 

Avis aux visiteurs de ce blog :

Pour des raisons techniques, j’ai été amené à opter pour la version PREMIUM de la plate-forme Over-blog qui héberge ce blog.

Le site Nature-ailes possède maintenant un nom de domaine comme vous l’avez peut-être remarqué.

Cela a eu pour conséquence fâcheuse de supprimer le très grand nombre de vos votes via Facebook, tous les compteurs ayant été remis à zéro. Heureusement, vos commentaires ont été conservés.

J’en suis le premier désolé... et merci pour vos nombreuses visites !

G.S.

Partager cet article
Repost0
25 novembre 2011 5 25 /11 /novembre /2011 20:06

 

 

PH 1

 

PH 2

 

PH 3

 

PH 4

 

PH 5

 

 

Le festival international de sculptures sur glace et sur neige qui se tient à partir d’aujourd’hui et jusqu’au 15 janvier 2012 à Bruges (Belgique – BRUGGE) revisite l’univers magique et féérique de Disneyland®Paris(qui fête ses vingt ans cette année) au travers d’oeuvres originales créées par une trentaine d’artistes de renommée internationale venus de onze pays différents.

Vous y rencontrerez Blanche Neige et les sept nains, Pinocchio, Robin des bois, Aladin,

Le Roi Lion, Peter Pan et également le capitaine Jack Sparrow et le redoutable capitaine Crochet.

… tous les héros de Walt Disney sont donc bien présents pour enchanter petits et grands.

Plus de 200.000 visiteurs sont attendus pour cette exposition, qui ne laissera personne… de glace !

      Cliquez sur les photographies pour les agrandir.

      ( Voir également l'album photo sur le sujet)

 

PH 6

 

PH 7

 

PH 8

 

PH 9

 

PH 10-copie-1

 

PH 11

 

PH 12

 

PH 13

 

PH 14

 

PH 15

 

PH 16

 

Sculpteurs de l’éphémère

 

 

Les artistes travaillent depuis plus de trois semaines sur place avant que ne s’ouvrent les portes du festival.

Ils utilisent de la glace de haute qualité produite en Flandre occidentale. Pour fabriquer la neige, ils pulvérisent la glace qui est ensuite broyée au Snow crasher.

En vaporisant simultanément de l’azote liquide à une température de - 197° mélangé avec de l’eau, ils obtiennent ainsi de vrais cristaux de neige, soufflés ensuite dans de grands caissons en bois par couches successives qui sont ensuite tassées. Après trois jours, le bloc de neige est démoulé et ces créateurs de l’éphémère peuvent se mettre au travail.

   ...200 000 kilos de glace et 200 tonnes de neige seront ainsi travaillés par - 6°.

C’est bien entendu le tour de main de l’artiste qui détermine l’oeuvre finale. Ils ont chacun leur propre technique de travail et utilisent différents outils : scies circulaires, tronçonneuses, foreuses et fraiseuses. Les finitions sont quant à elles exécutées au moyens de hachettes, burins à bois et pelles tranchantes.

Parfois même le fer à repasser à vapeur est utilisé pour polir l’ouvrage !

 

PH 17

 

PH 18

PH 19

PH 20

PH 21

PH 22

PH 23

PH 24

PH 25

PH 26

PH 27

PH 28

PH 29

PH 30

 

 Du 25 novembre 2011 au 15 janvier 2012 (de 10 à 19heures tous les jours)

Place de la gare de Bruges (stationsplein Brugge)

 

Site officiel

 

Retour en images sur l'édition 2010:

 

Sculpture glace 5

 

Cliquez ici

 

Voir également mon reportage repris par d'autres sites:

 

http://disneyparks.disney.go.com/blog/2011/12/400-tons-of-ice-sculpted-into-disney-ice-wonderland/

 

http://www.bild.de/reise/fotos/skulpturen/fg-21301326.bild.html

 

 

 

 

Lire également le reportage sur le Festival de sculptures de sable de Blankenberge 2012, du 1er juin au 2 septembre.

…. Depuis trois semaines, ce sont quarante sculpteurs professionnels venant de Belgique, des Pays-Bas, d’Allemagne, d’Autriche, d’Ukraine, de Pologne, de Russie, d’Italie, d’Espagne, du Mexique, de Sibérie et d’Australie qui manient avec talent et imagination dans les polders des dunes de Blankenberge (Belgique) plus de 10 000 tonnes de sable pour créer de fabuleuses et étonnantes oeuvres d’art éphémères comme les Egyptiens savaient le faire 4 000 ans avant J.C. ( la suite …)

CLIQUEZ ICI

 

PH 33

 


      Festival de sculptures sur glace de Bruges 2012 : c’est Ice Magic !

... Lors de la précédente édition, les organisateurs du festival de sculptures sur glace de Bruges, devenu incontournable depuis quelques années déjà, nous avaient entrainés avec bonheur dans le monde féerique et captivant de Disney.

Cette année encore les 200.000 visiteurs attendus auront rendez-vous avec le merveilleux, l’inattendu et surtout l’excellence au travers des quatre-vingt oeuvres et scènes présentées.

Avec l’édition 2012, vous découvrirez le mystère du palais des glaces en vous laissant guider par la pierre philosophale et serez envoutés par la magie de la neige et de la glace, inspiré des romans Harry Potter, Le Seigneur des Anneaux et Bilbo le Hobbit– bien vu, l’ami Alexander Deman car la sortie dans les salles de cinémas dans le monde entier du film de Peter Jackson Bilbo leHobbit : Un voyage inattendu est prévue le 12 décembre prochain- (L'écrivain britannique Tolkien avait publié Bilbo le Hobbit en 1937 avant de développer les aventures de la Terre du milieu dans Le Seigneur des Anneaux en 1954).

C’est ainsi que les promoteurs du festival vous convient à un périple passionnant dans le monde féerique des frimas.

Ice Magic vous plonge dans le temps immémorial des magiciens et des enchanteurs.

      ... Pour lire la suite , cliquez ici

 ICE MAGIC 3

 

      Le retour de Disney en 2013 !

 

Festival de Sculptures sur Glace de Bruges :

Avec FROZEN, une escapade au royaume de La Reine des Neiges

 

 

... C’est un euphémisme que de dire de l’ami Alexander Deman, promoteur du festival de sculptures de glace de Bruges (Belgique) qu’il a du flair !

En effet la dernière production des studios Disney, La Reine des Neiges (FROZEN) n’est pas encore sortie officiellement sur les écrans que le gaillard s’en est déjà inspiré pour concevoir l’édition 2013 qui vient de s’ouvrir ce vendredi et qui profitera sans aucun doute des retombées positives de la promotion du film orchestrée avec maestria, non sans démesure parfois, par la multinationale du rêve.

Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que Disney s’invite au festival de la cité aux canaux ; le public aime ça et il en redemande. Il y a fort à parier que cette manifestation unique en Europe battra cette année un record d’affluence : près de 200 000 visiteurs y sont attendus. La trentaine de sculpteurs venus du monde entier – onze nations représentées – s’est donc servie de ce conte pour la création des oeuvres, tout en donnant libre cours à l’imagination afin de transporter le visiteur dans un monde aussi féérique qu’imaginaire.

Pour cette édition 2013, le salon se décline en trois volets et quarante-cinq scènes.

Le visiteur est d’abord accueilli dans le décor somptueux d’une salle de bal princier … Pour lire la suite, cliquez ICI

 

FROZEN 1

SCULPTEURS FROZEN 1                                                           

 

 Avis aux visiteurs de ce blog :

Pour des raisons techniques, j’ai été amené à opter pour la version PREMIUM de la plate-forme Over-blog qui héberge ce blog.

Le site Nature-ailes possède maintenant un nom de domaine comme vous l’avez peut-être remarqué.

Cela a eu pour conséquence fâcheuse de supprimer le très grand nombre de vos votes via Facebook, tous les compteurs ayant été remis à zéro. Heureusement, vos commentaires ont été conservés.

J’en suis le premier désolé... et merci pour vos nombreuses visites !

G.S.

Partager cet article
Repost0
18 novembre 2011 5 18 /11 /novembre /2011 09:10

 

 

PH 1

 PH 2

PH 3

 PH 4

PH 5

 

Le majestueux site du Lac du Der en région Champagne-Ardenne, à la limite des départements de la Marne et de la Haute-Marne, est sans aucun doute le lieu privilégié pour la halte migratoire de dizaines de milliers de grues cendrées qui nichent en Russie ou en Scandinavie d’avril-mai jusqu’en septembre.

A l’arrivée des fronts froids d’origine polaire fin septembre, elles effectuent en effet un périple de plus de 2 400 km pour rejoindre leurs quartiers d’hiver en Tunisie, Egypte, mais surtout en Espagne (Estrémadure et Gallocanta).

Les grues cendrées profitent du site du lac du Der pour reprendre des forces en régénérant leur réserves graisseuses afin de leur permettre de poursuivre la migration lorsqu’elles se laisseront porter par les thermiques vers les Pyrénées.

Les îlots, au beau milieu du lac, leur servent de dortoir durant la nuit, la journée étant mise à profit pour se restaurer dans les champs environnants dans un rayon d’une vingtaine de kilomètres. Les chaumes de maïs sont particulièrement convoités, par les demoiselles grises comme les nomment les habitants des villages qui entourent le lac.

Il est toujours très difficile de comptabiliser les effectifs présents au jour le jour.

Ces derniers temps, les conditions météorologiques n’ont guère été favorables aux opérations de comptage, le brouillard ne facilitant pas le travail des membres de la ligue protectrice des oiseaux (LPO).

La semaine dernière 51 000 grues ont été comptabilisées (chiffre au 6 novembre 2011).

Sur les 230 000 grues qui traversent la France en automne, la moitié font escale au lac du Der, et environ 6 000 d’entre elles hivernent.

Le 14 novembre 2010, 74 500 grues ont été dénombrées ; un record pour le site...

 

 

 PH 6

PH 7

PH 8

PH 9

PH 10

PH 11

PH 12

PH 13

PH 14

PH 15

PH 16

PH 17

PH 18

PH 19

PH 20

PH 21

 


 



     Instantanés

 

 

PH 22

 

Alignement et envol de grands cormorans sur le lac à Giffaumont-Champaubert

 PH 23


 

Coucher de soleil sur le lac à Sainte-Marie du Lac - Nuisement

 

Partager cet article
Repost0
10 novembre 2011 4 10 /11 /novembre /2011 09:06

 

 

FLAMANTS 1

 

 

L'un des symboles de la Camargue est bien entendu le flamant rose .

Il est également l’animal emblématique de la biodiversité du Parc Naturel .

Il est partout car ici , il est chez lui …  et depuis longtemps . 

La présence de ce magnifique « oiseau aux ailes de feu » dans le delta du Rhône remonte à très longtemps puisque les premières nidifications ont été signalées dès 1551 !

Les flamants ont niché durant de longues années sur des îlots naturels , cependant la construction de digues , afin d'éviter les crues a fait graduellement disparaître ces refuges .

Ne retrouvant plus les conditions favorables de nidification  les flamants finissent par ne plus nidifier en Camargue.

Mais en 1969 ils reviennent et colonisent un îlot sur l'étang du Fangassier , situé au milieu des marais salants de Salin -de-Giraud .

En 1970 , la Tour du Valat ( centre de recherche pour la conservation des zones humides méditerranéennes ) propose au groupe SALINS , la construction d'un îlot de 6000m2 , où cinq cents nids artificiels sont fabriqués et installés . 

Cette expérience est un succès car les flamants s'y fixent en 1974 de manière irrégulière d'abord , puis deux ans plus tard ils en font leur principal site de reproduction .

C’est ainsi que depuis 1976 , l'unique colonie où se reproduisent les flamants se situe sur cet étang , qui accueille chaque année entre 10000 et 15000 couples .

Elle constitue la seule colonie permanente en Méditerranée. 

Les premières pontes ont lieu généralement début avril , quelques jours après la fréquentation du lieu par les oiseaux .

Les nids sont constitués d'un dôme d'argile que le flamant confectionne à l'aide de son bec et sur le sommet duquel un unique œuf est pondu . 

Après un mois d'incubation , les poussins sortent de la coquille et se rassemblent à partir de l'âge d'une semaine en une grande crèche , ces derniers restent seuls la journée et chaque parent revient le soir pour les nourrir , reconnaissant son poussin parmi les milliers d'autres grâce à son cri unique. 

Pas moins de 20 000 poussins viennent peupler la nouvelle génération bon an , mal an  .

La population totale de flamants roses en France est estimée à environ 30 000 individus en hiver et 55 000 en été .

 A la fin de la belle saison , certains d'entre eux migrent de l'autre côté de la Méditerranée , vers des contrées où l'hiver est plus clément . 

D'autres restent en Camargue , prenant ainsi le risque d'affronter un hiver parfois rigoureux , mais ils sont peu nombreux .

Au bout de quatre ans seulement , le plumage de l'oiseau prend la couleur rose qui le caractérise tant .

 

 

PH 1

PH 2

FLAMANTS 3

PH 3

FLAMANTS 2

PH 4

FLAMANTS 10

PH 5

PH 6

PH 7

PH 8

PH 9

FLAMANTS 6

PH 10

PH 11

PH 12

FLAMANTS 4

PH 13

 

 


 

 

LA GRANDE PARADE NUPTIALE DES FLAMANTS ROSES 

 

 

 

BLOG PARADES FLAMANTS

 

Pour lire le sujet , cliquez ici 

 

 

Voir également : IMAGES DE CAMARGUE

 

Pour voir le sujet , cliquez ici

 

 

PH 7

 

 

 

Avis aux visiteurs de ce blog :


Pour des raisons techniques, j’ai été amené à opter pour la version PREMIUM de la plate-forme Over-blog qui héberge ce blog.

Le site Nature-ailes possède maintenant un nom de domaine comme vous l’avez peut-être remarqué.

Cela a eu pour conséquence fâcheuse de supprimer le très grand nombre de vos votes via Facebook, tous les compteurs ayant été remis à zéro. Heureusement, vos commentaires ont été conservés.

J’en suis le premier désolé... et merci pour vos nombreuses visites !

G.S.

Partager cet article
Repost0
29 octobre 2011 6 29 /10 /octobre /2011 13:20

 

 

PH 1

 

PH 2

 

PH 3

 

PH 4

 

 

Les dernières grandes marées d’équinoxe en cette fin du mois d’octobre nous ont encore offert de somptueuses et remarquables images d’envolées de milliers d’oiseaux : huîtriers, goélands, courlis, bécasseaux ou autres vanneaux.

 

 

PH 5

 

PH 6

 

PH 7

 

PH 8

 

PH 9

 

PH 10

 

PH 11

 

PH 13

 

PH 14

 

PH 15

 

PH 16

 

 

La Pie-grièche

C’est la première fois que je rencontre la pie-grièche grise, sans doute en halte migratoire au parc du Marquenterre.

Cette espèce se fait de plus en plus exceptionnelle dans la région notamment du fait de l’intensification de l’agriculture.

Dans la Somme nous comptons encore bon an, mal an quelques très rares individus hivernants.

Dans le Nord, on peut néanmoins encore espérer de la Pie-grièche grise une conservation relativement bonne de ses populations en Thiérache, à l’extrême Nord-est du département de l’Aisne. En revanche elle est encore bien présente dans le Massif Central, même si cette espèce y est également en déclin très important. C’est en effet l’un des passereaux les plus menacés.

La population nationale est actuellement évaluée à moins de mille couples !

De la taille d’un étourneau sansonnet , ce superbe oiseau de la famille des laniidés, facilement reconnaissable grâce à son bandeau noir masquant les yeux, ressemble à un petit rapace par sa silhouette, son bec légèrement crochu et sa manière de chasser à l'affût de gros insectes, des araignées, des rongeurs, des amphibiens et des petits passereaux.

Certains empalent leurs proies sur des épines, des rameaux acérés ou des clôtures en fil de fer barbelé avant de les déchiqueter ou pour les conserver.

 

PH 17

PH 18

 

 

 

 

Instantanés

 

 

… Rouge-gorge, étourneau sansonnet et barge à queue noire ...

 

 

PH 19

 

PH 20

 

PH 21

 

 

 

 

Avis aux visiteurs de ce blog :


                 Pour des raisons techniques, j’ai été amené à opter pour la version PREMIUM de la plate-forme Over-blog qui héberge ce blog.

Le site Nature-ailes possède maintenant un nom de domaine comme vous l’avez peut-être remarqué.

Cela a eu pour conséquence fâcheuse de supprimer le très grand nombre de vos votes via Facebook, tous les compteurs ayant été remis à zéro. Heureusement, vos commentaires ont été conservés.

J’en suis le premier désolé... et merci pour vos nombreuses visites !

G.S.

 

Partager cet article
Repost0
13 octobre 2011 4 13 /10 /octobre /2011 08:12

 

 

 

Images assez rares pour ne pas dire exceptionnelles que celles de cette famille de sangliers prises cette semaine au parc du Marquenterre.

En effet, il assez peu fréquent de pouvoir observer en plein jour ces mammifères, devenus au fil du temps, par peur de l’homme, essentiellement nocturnes.

 

 

PH 1

 

PH 2

 

PH 3

 

Le sanglier est probablement de nos jours le plus beau symbole de la nature libre et sauvage.

En baie de Somme, le sanglier parcourt de nuit les plages et les bords de mer pour se déplacer du parc ornithologique à la forêt de Crécy.

Le parc du Marquenterre abrite quelques dizaines de têtes. Le nombre d’individus présents a dû sensiblement augmenter ces derniers jours. Avec l’ouverture de la chasse, bon nombre de ces mammifères viennent s’y réfugier car ils sont protégés.

Le sanglier est omnivore, il consomme beaucoup de végétaux, des glands, des noix et des céréales, mais également de petits mammifères, des vers, des mollusques, des insectes mais également des oiseaux.

Le sanglier mange surtout du maïs aux stades des semis et de la maturation, et du blé au stade laiteux. Lorsqu'il mange le maïs, il laisse souvent une partie des épis, qui sont alors enfouis dans le labour. Et lorsque l'agriculteur sème du blé à la suite du maïs, le sanglier fait alors de plus graves dégâts, car il s'attaque non seulement au blé, mais il creuse pour déterrer les épis fermentés afin de les manger. Pour toutes ses raisons, si les agriculteurs ne portent pas le sanglier dans leur coeur, il faut également lui rendre grâce et ne pas classer cet animal chez les nuisibles ; en fouillant la terre à longueur d'année, le sanglier l'aère et la modifie.

En contribuant à la dissémination et à l'enfouissement des graines, il joue un véritable rôle de paysagiste pour la forêt : il provoque le remplacement de certaines espèces d'arbres par d'autres, ainsi celui des chênes par des bouleaux ou des épicéas, et participe de façon importante au brassage génétique des champignons (disséminés par les animaux), notamment de ceux à fructifications souterraines.

En limitant le nombre de souris qu'il trouve en fouillant la terre, et en mangeant quantité de chenilles et de larves, il favorise le bon état sanitaire des arbres et peut même être utile aux agriculteurs. Ainsi a-t-on trouvé dans un estomac de sanglier : 2 litres de chenilles de bombyx, de 1 500 à 2 000 vers blancs et 1,4 kg de chrysalides de sphinx du pin et de tenthrèdes !

Sur les images, nous observons la laie s’apprêtant à manger un goéland - vraisemblablement déjà mort - et qu’elle partagera avec ses petits

 

 

 

PH 4

 

PH 5

 

PH 6

 

PH 7

 

PH 8

 

PH 9

 

PH 10

 

 


 

Différend musclé entre sangliers

 

PH 16


PH 17

PH 18

Photographies prises sur le domaine du Marquenterre.

 

 


 

 

 

Instantanés

 

 

… Grande aigrette, aigrette-garzette et spatule blanche juvénile …

 

 

 

PH 13

 

PH 14

 

PH 15

PH 11

PH 12

 

Partager cet article
Repost0
2 octobre 2011 7 02 /10 /octobre /2011 16:03

 

 

PH 1

PH B

PH 2

 

PH 3

 

 

Cet été 2011, 310 phoques veaux-marins et 85 phoques gris ont été recensés, et 52 naissances ont été enregistrées en baie de Somme, qui abrite la principale colonie de phoques en France.

Les phoques se reposent hors de l’eau à marée basse et utilisent les reposoirs (bancs de sable émergés à marée basse) pour régénérer leur énergie - toute l’année - pour mettre bas et allaiter les petits (juin-juillet), puis muer de juin à septembre.

Les activités multiples - promenades, sorties équestres, sports nautiques ou passages d’avions de tourisme - pratiqués lorsque les phoques occupent les reposoirs peuvent entraîner une mise à l’eau spontanée des animaux : c’est ce que l’on appelle un dérangement.

Lors d’un dérangement, tout le groupe fuit vers l’eau dans un mouvement de panique et de cohue, c’est à ce moment qu’une mère et son jeune peuvent se retrouver séparés.

Le jeune phoque, non sevré, est incapable se débrouiller et se laisse dériver au gré des courants, jusqu’à son échouage sur une plage. Dans la majorité des cas, il est retrouvé vivant et pris en charge pour être transporté au centre de sauvegarde de la faune sauvage de Picardie nature.

Depuis sa création en 2006, 54 phoques échoués ont été accueillis par le centre et ont ainsi pu retrouver leur milieu naturel.

Dès leur arrivée au centre de sauvegarde, les phoques sont placés en boxes de quarantaine.

Dans un premier temps, ils sont réhydratés toutes les trois ou quatre heures, selon leur poids et leur état de santé à l’arrivée. Puis ils sont nourris de bouillies de poissons dont la concentration évolue chaque jour, à raison de 5 puis 4 nourrissages par jour. Les rations leur sont administrées, à l’aide d’une sonde oesogastrique, tout en prenant garde de passer un minimum de temps avec chaque animal pour limiter les contacts et éviter ainsi toute imprégnation.

Cette période passée, des poissons entiers sont proposés aux phoques. En quelques jours, ils sont alors capables de s’alimenter seuls.

Quelques jours plus tard, ils sont déplacés vers un bassin extérieur, en compagnie d’autres phoques, pour se muscler et prendre du poids avant de retrouver la mer.

Cet été, parmi les animaux non émancipés échoués, cinq étaient vivants, ils ont été pris en charge et soignés au centre : Calypso, jeune mâle échoué sur la plage du Crotoy le 23 juin ; Belem, jeune femelle récupérée sur la plage du Hourdel le 30 juin ; Alcyone, jeune femelle échouée sur la plage du Crotoy le 3 juillet ; Nautilus, jeune mâle échoué sur la plage du Crotoy le 6 juillet ; et Hermione, une jeune femelle échouée au Cap Hornu le 24 juillet.

Chaque année, une thématique est donnée pour nommer les phoques qui intègrent le centre de sauvegarde ; en 2011, il s’agit de noms de bateaux célèbres.

Ce dimanche 2 octobre, Calypso, Belem, Alcyone, Hermione et Nautilus ont regagné leur milieu naturel devant plus d’un millier de curieux et d’amoureux de la nature.

Afin de les identifier au sein de la colonie, ils sont munis d’une plaque colorée collée sur la tête, qui permettra d’apprécier leur intégration à la population française. Ces phoques sont également munis d’une bague numérotée et répertoriée qui pourrait permettre de les identifier en cas de nouvel échouage sur les côtes européennes.

 

PH 4

 

PH C

 

PH E

 

PH 5

 

PH F

 

PH 6

 

PH D

 

PH 7

 

PH G

 

PH 8

 

PH A

 

PH D

 

PH 9

 

 

Avis aux visiteurs de ce blog :

Pour des raisons techniques, j’ai été amené à opter pour la version PREMIUM de la plate-forme Over-blog qui héberge ce blog.

Le site Nature-ailes possède maintenant un nom de domaine comme vous l’avez peut-être remarqué.

Cela a eu pour conséquence fâcheuse de supprimer le très grand nombre de vos votes via Facebook, tous les compteurs ayant été remis à zéro. Heureusement, vos commentaires ont été conservés.

J’en suis le premier désolé... et merci pour vos nombreuses visites !

G.S.

Partager cet article
Repost0
30 septembre 2011 5 30 /09 /septembre /2011 15:53

 

PH 1

 

PH 2

 

PH 3 BIS

 

 

11 300 huîtriers pie, 1934 courlis cendrés, 976 grands cormorans, 911 bécasseaux maubèches, 397 barges à queue noire, 58 bécasseaux variables, 32 bécasseaux minutes, 22 combattants, 9 barges rousses, 1 pluvier argenté.

Cet inventaire pas du tout à la Prévert représente le nombre d’oiseaux manquant d’espace en baie de Somme. Ils sont venus se poser sur les îlots en partie immergés du parc du Marquenterre durant ces jours de marées d’équinoxe à fort coefficient (chiffres de la journée du jeudi 30 septembre).

Après le poids des chiffres… le choc des images – pour paraphraser le slogan d’un hebdomadaire célèbre.

Celles d’oiseaux arrivant par centaines, voire par milliers en vagues successives, se posant parfois élégamment, souvent de manière plus sportive selon les espèces, devant le poste d’observation idéalement positionné et faisant le plein de curieux et d’observateurs une heure avant la marée haute.

Ils sont les témoins privilégiés d’un spectacle qui ravit les plus blasés.

Parfois, lorsqu’un redoutable prédateur, tel le faucon pèlerin, est en vue, c’est toute la colonie qui s’envole. Là, c'est le clou du spectacle ! Et en fin d’alerte, tout le monde regagne sa place avant le retour en baie lorsque celle-ci commencera à se découvrir...

 

 

PH 4

 

PH 5

 

PH 6

 

PH A

 

PH 8-copie-1

 

 

 

 


 

 

Instantanés

 

 

Bonne pêche pour l’aigrette garzette

 

 

PH 10

 

PH 11

 

PH 12

 

 

La Buse variable à l'affût

 

PH 13

 

Le phalarope à bec étroit

Ce jeune phalarope à bec étroit était cette semaine sans conteste la star du Parc.

En effet ce limicole qui niche dans les îles écossaises, la toundra, les chaînes scandinaves ou encore en Islande, est assez rare à observer chez nous.

De nombreux visiteurs ont pu le découvrir au poste 8 alors qu’il se nourrissait pendant cette halte migratoire avant d’‘entreprendre un long trajet pour migrer peut-être en mer d’Oman au large de l’Arabie.

Pour pêcher, il tourne très rapidement sur lui-même provoquant ainsi un tourbillon dans l’eau, afin de soulever la nourriture du fond, ce qui lui permet de saisir sa proie, en plongeant le bec au milieu du remous.

 

PH 14

 

 

L’étourneau sansonnet

 

 

PH 15

Partager cet article
Repost0
14 septembre 2011 3 14 /09 /septembre /2011 18:18

 

C’est vrai, qu’elles ont fière allure les cabines de plage multicolores aux tons pastel sur la magnifique et immense plage de sable fin de Berck-Sur-Mer !

Chaque année, au début de la saison estivale, elles sont impeccablement installées face à la mer, parallèlement à l’esplanade.

Elles font partie du patrimoine culturel de la cité balnéaire.

Depuis des générations, elles font également le bonheur des baigneurs et de leur famille.

Les vacances sont maintenant terminées,elles attendent d’être remisées dans des entrepôts municipaux où elles passeront l’hiver et bénéficieront d’un lifting avant de rejoindre la plage la saison prochaine.

Avant de regagner leurs quartiers d’hiver, elles furent malmenées en début de semaine par des vents violents, qui soufflèrent trois jours durant, certaines furent couchées sur le flanc, d’autres partiellement ensevelies sous le sable charrié par les rafales de vent.

… S’il n’y a pas eu- heureusement- de gros dégâts, cette situation a néanmoins offert aux photographes et aux derniers touristes, des images à la fois insolites et surprenantes.

 

 

PH 1

 

PH 2

 

PH 3

 

PH 4

 

PH 5

 

PH 6

 

PH 7

 

PH 8

 

PH 9

 

PH 10

 

PH 11-copie-1

 

PH 12

 

PH 13

 

PH 14

 

 

PH 15

 

 

 


Partager cet article
Repost0
1 septembre 2011 4 01 /09 /septembre /2011 12:52

 

 

PH 1

PH 2

 

PH 3

 

 

La conjonction de deux phénomènes : intensification de la migration et grandes marées ont permis cette semaine, l’observation de grands rassemblements ainsi que d’importants mouvements d’oiseaux, tant en baie d’Authie qu’en baie de Somme.

Des milliers de goélands , de nombreux grands gravelots – dont certains à collier ininterrompu- de bécasseaux variables et maubèches, de tadornes de Belon en baie d’Authie , et de milliers d’huîtriers- pies ou autres courlis cendrés , avocettes , barges à queue noire, en baie de Somme , venus se réfugier à marée haute sur les îlots du parc du Marquenterre , en attendant que la mer ne se retire en baie.

Les photographies en baie d’Authie ont été prises au sud, à Fort-Mahon, dans le cadre d’une intéressante sortie « l’Authie sur la route des migrations » organisée par le G.D.E.A.M. (Groupement de Défense de l’Environnement de l’Arrondissement de Montreuil), les autres au parc du Marquenterre.

 

 

PH 4

 

PH 5

 

PH 6

 

PH 7

 

PH 8

 

PH 9

 

PH 10

 

PH 11

 

PH 12

 

PH 13

PH 14

 

 


 

 

 Clin d’oeil : 

 

Le crapaud calamite … au cornichon de mer (salicorne)

 

 

PH 15

 

 

Photographié en baie d’Authie à marée montante

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de nature-ailes.over-blog.com
  • : Comme le suggère le titre , ce blog est consacré aux oiseaux , également aux animaux en général. ... Beaucoup de photographies et peu de textes ; priorité est donnée à l'image . Tous les oiseaux ou animaux présentés sont photographiés dans le milieu naturel où ils évoluent , parfois dans un parc ou réserve ornithologique , rarement dans un zoo - sauf mention spéciale - Je propose également dans d'autres rubriques , des images de fêtes populaires ou d'événements culturels .
  • Contact

Profil

  • Guy Sadet

TRADUCTION

 

Rechercher

Articles Récents

  • LA BELLE SAISON DES OISEAUX
    L a belle saison offre des moments privilégiés pour l’observation de nos amis les oiseaux et de la faune en général. Dès la fin de l’hiver, on assiste chez nos hôtes à plumes à des parades nuptiales au cours desquelles chaque espèce montre son beau plumage...
  • La Bergeronnette des ruisseaux : la belle danseuse des rivières !
    Avec sa démarche sautillante, son corps effilé et sa queue extraordinaire toujours en mouvement, la bergeronnette des ruisseaux est l'un des oiseaux les plus élégants et les plus beaux. Ce charmant passereau mérite bien son surnom de ballerine des rivières...
  • PREMIÈRES BECQUÉES HORS DU NID POUR LES HIRONDEAUX
    Ces jeunes hirondelles confortablement installées dans la gouttière d’une ferme attendent le bec grand ouvert que les parents leur apportent une solide becquée d’insectes. Même si elles volent presque aussi bien que les adultes un peu plus de quinze jours...
  • DES GRANDES MARÉES … ET DES OISEAUX EN BAIE DE SOMME
    M on spot préféré en baie de Somme pour observer et saisir de grands rassemblements d’oiseaux lors des grandes marées se situe au banc de l’Ilette, idéalement placé au coeur de la réserve naturelle de la baie. En effet, lors de marées à forts coefficients...
  • MARQUENTERRE : PLONGÉE AU COEUR DE LA HÉRONNIÈRE
    J’avoue que le spectacle qu’offre la héronnière du Marquenterre vu du sommet de la tour d’observation située sur les terres du domaine éponyme a de quoi surprendre ! À vingt-cinq mètres du sol, vous toisez les sommets des pins laricio ou bon nombre d’échassiers...
  • LE PRINTEMPS DES MARTINS-PÊCHEURS
    Jolie surprise en ces premiers jour de printemps ! Alors que j’arrivais sur mon spot favori pour l’observation du martin-pêcheur, je n’espérais pas y rencontrer le couple et pouvoir ainsi être le témoin privilégié de l’un des moments forts de la vie de...
  • LE HIBOU DES MARAIS NE PERD JAMAIS LE NORD… DE LA FRANCE !
    Ornithologues, photographes animaliers et de nature, les attendent chaque année entre la seconde semaine de novembre et la première quinzaine de décembre. Les hiboux des marais – car c’est bien d’eux dont il s’agit – qui hivernent dans le nord de la France,...
  • LA MAGIE VÉNITIENNE S’INVITE AU CARNAVAL DE BRUGES
    Pour la quatrième année, la ville de Bruges (Belgique), que l’on surnomme à juste titre la Venise du Nord, vient d’accueillir son carnaval vénitien, devenu au fil des ans un événement incontournable dans l’agenda chic et festif de la belle médiévale....
  • CALAIS : Un étonnant festival de lanternes chinoises invite au voyage
    C’est un spectacle haut en couleurs qui est proposé actuellement au parc Saint-Pierre à Calais, métamorphosé pour l’occasion en un incroyable univers de flamboyantes lumières. En effet, depuis samedi dernier, un festival de lanternes chinoises unique...
  • Roubaix : un mapping captivant raconte cinq siècles d’histoire de la ville
    Génial, formidable, incroyable, superbe ! Ce sont autant de superlatifs qui fusent de la foule compacte massée ce vendredi soir devant l’imposante façade de l’Hôtel de ville de Roubaix. Ce soir se déroule un spectacle sons et lumières impressionnant :...

Pages