Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 mai 2013 4 30 /05 /mai /2013 12:18

 

 

LA POINTE DU HOURDEL

La Pointe du Hourdel à marée basse

 

Près salés BDS

Troupeau de moutons dans les mollières au Crotoy

 

BOUCHOTS

Bouchots entre Quend et la Pointe de Saint-Quentin

 

PH 1

PH 2

PH 3

PH 4

PH 5

PH 6

 

 

Située à l’ouest du département, la baie de Somme est le plus grand estuaire du nord de la France avec près de 7 200 ha et ses 72 km de côtes, dont seulement 15 % sont urbanisés. Sa très large ouverture vers la Manche - plus de 5 kilomètres - du nord au sud, offre, suivant les marées et les saisons, des paysages très variés où ciel, terre et mer viennent se confondre en des nuances et lumières exquises.

Membre du club très fermé des plus belles baies du monde, et labellisée depuis peu Grand site de France au même titre que la pointe du Raz, l’Aven d’Orgnac, le pont du Gard ou le marais Poitevin, elle est l’une des destinations préférées des Européens passionnés de tourisme nature.

Elle accueille chaque année environ dix millions de touristes - dont deux sur les espaces naturels majeurs que sont l’entrée de la réserve naturelle, la pointe du Hourdel et le cap Hornu.

Sur une surface de seulement 17 000 hectares, la baie de Somme compte trois grands espaces d’intérêt écologique : les estuaires, les dunes et les marais.

Sa flore et surtout sa faune font également de la baie de Somme un territoire de renom, bien connu des ornithologues. Sites Ramsar et Natura 2000, zone de protection de biotope, réserve naturelle nationale - 3 000 hectares - le recours à ces différents types de protection des espaces naturels souligne la richesse de la baie et l’importance accordée à sa sauvegarde.

De magnifiques lumières sur des étendues à perte de vue, des plages de galets, de sable fin, des dunes, un estuaire, des falaises vives… Les paysages du territoire de la baie de Somme sont remarquables.

Plusieurs sites sont d’ailleurs inscrits comme le site du littoral picard - 10 000 ha entre l’estuaire de l’Authie et le Hâble d’Ault - le cap Hornu et ses alentours - 300 ha.

La baie de Somme, ce sont aussi cinq stations balnéaires : Ault Onival, Cayeux-sur-mer, Le Crotoy, Quend-plage et Fort-Mahon, ainsi que trois sites portuaires : Le Hourdel, Saint-Valéry-sur-Somme et Le Crotoy.

Alors pourquoi ne pas prendre de la hauteur, à bord d’un U.L.M. afin de permettre en un temps record de saisir cette multitude et cette diversité de paysages, du massif dunaire du Marquenterre au nord à la pointe du Hourdel et le cap Hornu au sud et de prolonger la balade aérienne jusqu’à Mers-les-Bains, en survolant la plage de Cayeux ainsi que les magnifiques falaises crayeuses de Ault ?

De là-haut le spectacle est éblouissant, unique et grandiose.

 

 

LE CROTOY

 

 

PH 7

PH 8

PH 9

PH 10

PH 11

 

Saint-Valery

 

PH 12

PH 13

PH 14

PH 15

 

Le Cap Hornu, embouchure de la baie. En bas de l’image, la chapelle des marins.

 

Au coeur de la baie et de la réserve naturelle, entre slikke, sable et mollières

 

 

PH 16

PH 17-copie-1

PH 18

PH 19

PH 20

PH 21

PH 22

PH 23

PH 24

PH 25

PH 26

PH 27

PH 28

PH 29

 

 

EN BAIE DE SOMME (Colette)

 

« Ce doux pays, plat et blond, serait-il moins simple que je l’ai cru d’abord ? J’y découvre des moeurs bizarres : on y pêche en voiture, on y chasse en bateau […] Étrange, pour qui ignore que le gibier s’aventure au-dessus de la baie et la traverse, du Hourdel au Crotoy, du Crotoy à Saint-Valery ; étrange, pour qui n’a pas grimpé dans une de ces carrioles à larges roues, qui mènent les pêcheurs tout le long des vingt-cinq kilomètres de la plage, à la rencontre de la mer… […] le soleil peut se coucher tranquillement au-delà de la baie de Somme, désert humide et plat où la mer, en se retirant, a laissé des lacs oblongs, des flaques rondes, des canaux vermeils où baignent les rayons horizontaux… La dune est mauve, avec une rare chevelure d’herbe bleuâtre, des oasis de liserons délicats dont le vent déchire, dès leur éclosion, la jupe-parapluie veinée de rose… Les chardons de sable, en tôle azurée, se mêlent à l’arrête-boeuf, qui pique d’une épine si courte qu’on ne se méfie pas de lui. Flore pauvre et dure, qui ne se fane guère et brave le vent et la vague salée […] Pourtant, çà et là, verdit la criste-marine, grasse, juteuse, acidulée, chair vive et tendre de ces dunes pâles comme la neige…[…] La baie de Somme, humide encore, mire sombrement un ciel égyptien, framboise, turquoise et cendre verte. La mer est partie si loin qu’elle ne reviendra peut-être plus jamais ? Si, elle reviendra, traîtresse et furtive comme je la connais ici. On ne pense jamais à elle. On lit sur le sable, on joue, on dort, face au ciel, jusqu’au moment où une langue froide, insinuée entre vos orteils, vous arrache un cri nerveux : la mer est là, toute plate, elle a couvert ses vingt kilomètres de plage avec une vitesse silencieuse de serpent. Avant qu’on l’ait prévue, elle a mouillé le livre, noirci la jupe blanche, noyé le jeu de croquet et le tennis. Cinq minutes encore, et là voilà qui bat le mur de la terrasse, d’un flac-flac doux et rapide, d’un mouvement soumis et content de chienne qui remue la queue… Un oiseau noir jaillit du couchant, flèche lancée par le soleil qui meurt. Il passe au dessus de ma tête avec un crissement de soie tendue et se change, contre l’est obscur, en goéland de neige… »

 

Colette, « En baie de Somme », « Partie de pêche », Les Vrilles de la vigne, Romans, récits, souvenirs (1900-1919), Robert Laffont, Collection « Bouquins », I, pp. 673-674

 

 

Plus au sud de l’embouchure de la baie ; Cayeux-Sur-Mer, le Hâble d’Ault, les falaises crayeuses d’Ault, Ault-Onival et Mers-les-Bains

 

CAYEUX-SUR-MER

 

PH 30

PH 31

PH 32

PH 33

 

 

Le Hâble d'Ault

 

Le port d’Ault ou Hâble d’Ault était au moyen âge, et jusqu’en 1752, une importante zone de mouillage des navires qui pénétraient dans cette zone en empruntant un chenal qui communiquait avec la mer. Le Hâble d’Ault était considéré comme l’un des plus grand centre de pêche du nord de la France tant la quantité de poissons prélevée (soles, carrelets principalement) était abondante. Actuellement il est essentiellement connu pour la richesse de sa faune sauvage et de sa flore, en effet, plus de 270 espèces d’oiseaux migrateurs ont été recensées depuis la fin du 19éme siècle ainsi que près de 250 espèces de plantes, dont certaines sont protégées au niveau national tel que le chou marin. Cette zone humide protégée -168ha- est sans conteste un site unique pour les ornithologues. L’autre caractéristique de ce marais est de n’être séparée de la mer que par un cordon de galets large d’environ 80 mètres à la base. Ces galets, qui constituent un cordon protecteur des assauts de la mer, proviennent en fait du lent démantèlement des falaises de craie et de silex du littoral normand. Lors des éboulements de la falaise et sous l’effet de la houle, les blocs de silex vont se disloquer et être polis, érodés, ce qui va leur donner leur forme rondouillard : le galet. Ces galets, dont la teneur en silice avoisine 95%, permettent la création d’une multitude de produits dérivés : mobilier sanitaire, prothèse dentaire, peinture routière, font de Cayeux sur Mer la capitale mondiale du galet.

 

PH 34

PH 35

PH 36

PH 37

 

 

ENTRE TERRE ET MER

 

PH 38

 

 

Les falaises, Ault-Onival et Mers-Les-Bains

 

PH 39

PH 40

PH 41

 

 

 

… Revenons sur terre pour le lever de soleil sur la baie

 

 

PH 42

 


 

 

ZOOM

 

FIN DE MOISSONS

 

Où sont les meules si chères et si brillamment immortalisées par Claude Monet ?

Elles sont de nos jours remplacées par des balles rondes produites par d’énormes machines bruyantes.

N’empêche que vues du ciel, elles sont quand même photogéniques !

Photo prise depuis un U.L.M. dans la campagne près d’Abbeville.

 

 

Fin de moissons (2)

 

 


 

 

Balade aérienne du sud de la côte picarde à la baie de Somme

 

CHAPELLE DES MARINS

La chapelle des marins à Saint-Valery 

 

 

Si cet été vous avez la chance de passer vos vacances – ou même un week-end – sur la côte picarde ou en baie de Somme et que vous avez la possibilité de vous offrir une balade aérienne au-dessus de cette surprenante région, n’hésitez pas !

Dépaysement et découvertes assurés ! Sous vos pieds défileront des paysages aussi variés que surprenants, de Mers-les-bains, la romantique, à Saint-Valery, la médiévale, puis en survolant les falaises avant le bois de Cise, vous apercevrez déjà au lointain la Réserve Naturelle de la baie de Somme baignée dans une prodigieuse lumière, puis enfin Le Crotoy.

Avant de découvrir le site du Marquenterre et le massif dunaire, vous aurez peut-être la chance d’apercevoir des phoques se reposant sur un banc de sable, profitant des rayons du soleil loin de toute présence humaine.

Décollage immédiat !

 

... Pour lire la suite , cliquez  ICI

 

 

PH 15 Réserve Naturelle

Partager cet article

Repost 0
Published by Guy Sadet - dans Coup de coeur
commenter cet article

commentaires

caillet 29/04/2016 09:30

rien d'autre à dire que magnifique. sûrement pour ma part des tableaux à venir pour certaines d'entre elles si vous me le permettez.
cordialement
odile

Duriau Albert 22/05/2015 15:38

Vos photographies constituent un véritable miroir des merveilleuses lumières toutes en nuances qui inondent ces paysages uniques et authentiques. Merci pour ce splendide témoignage !

klock maryse 16/05/2015 15:37

magnifiques photos....

Rémi Titefeuille 06/09/2012 11:05

Superbes photos ! Quelle chance vous avez eue de faire cette escapade aérienne !! Étant moi-même blogueur pour les Carnets d'esprit de Picardie, et passionné de nature, je me promène souvent dans
ces coins qui ont une toute autre allure, vus du ciel ! Si vous en avez envie, je vous propose de lire le récit de mes propres aventures en Baie de Somme ici :
http://lescarnets.espritdepicardie.com/carnets/sorties-en-famille-a-la-decouverte-des-falaises. A bientôt, Rémi.

sereineetbienchezmoi 29/08/2012 09:15

Tu as fais de superbes photos ! On gagne à cliquer sur tes photos du début en format portrait qui sont un peu hautes (en tout cas affichées sur mon écran d'ordinateur) car ainsi on voit vraiment
l'ensemble du paysage et on se rend compte de la splendeur de la prise de vue notamment sur la photo 2 et la 4. Par contre, si je peux me permettre une petite critique, il aurait été intéressant de
scinder ton article en plusieurs publications car on s'essouffle assez vite avec l'impression que ça n'en finit pas, alors que ce que tu as fait vaut le coup d'être vu. L'oeil a parfois besoin de
points de chute pour se reposer. Ainsi, je n'ai regardé que les premières photos avant de passer à mon commentaire. Mais bravo pour tes photos. Bonne continuation. :)

Fabymary POPPINS 20/08/2012 18:35

merci Guy c'est splendide

Présentation

  • : Le blog de nature-ailes.over-blog.com
  • Le blog de nature-ailes.over-blog.com
  • : Comme le suggère le titre , ce blog est consacré aux oiseaux , également aux animaux en général. ... Beaucoup de photographies et peu de textes ; priorité est donnée à l'image . Tous les oiseaux ou animaux présentés sont photographiés dans le milieu naturel où ils évoluent , parfois dans un parc ou réserve ornithologique , rarement dans un zoo - sauf mention spéciale - Je propose également dans d'autres rubriques , des images de fêtes populaires ou d'événements culturels .
  • Contact

Profil

  • Guy Sadet

TRADUCTION

 

Rechercher

Articles Récents

  • CARNET ROSE CHEZ LES PHOQUES DE BERCK-SUR-MER
    Depuis le temps que nous attendions cet heureux événement, une naissance de bébé phoque a bien eu lieu cette année en baie d’Authie ! D’autant plus qu’en début de saison sept femelles gestantes avaient été observées sur les bancs de sable berckois, d’aucuns...
  • Balade ornithologique, du Teich (Gironde) aux Aiguamolls de l’Empordà (Espagne)
    Chaque printemps me pousse à me rendre sur le bassin d’Arcachon. C’est un lieu où j’aime me ressourcer après un hiver passé dans les brumes du Nord. Respirer l’air de l’Océan tout en profitant des paysages baignés par une jolie lumière me fait le plus...
  • LA BARGE À QUEUE NOIRE : L’ÉLÉGANTE DES POLDERS
    L a Barge à queue noire Limosa limosa est un limicole élégant de grande taille mesurant de 40 à 44 cm environ. Deux populations de barges à queue noire fréquentent le territoire français : la Barge islandaise, et la Barge continentale. La première niche...
  • Le Jaseur boréal : une touche d’exotisme septentrional…
    L orsque l’ami Bernard m’a dit à la fin du mois d’octobre dernier : « Je crois que cette année, nous aurons un hiver à Jaseurs boréaux », je me réjouissais déjà en pensant à une invasion de ces splendides oiseaux colorés à l’aspect exotique, venant tout...
  • Panure à moustaches : elle assure le spectacle dans la roselière !
    C ’est un divertissement aussi surprenant qu’amusant qu’offre la Panure à moustaches… lorsque cet oiseau singulier d’aspect exotique daigne se montrer, car il se veut discret, le bougre ! Discret mais aussi terriblement remuant lorsqu’il évolue dans la...
  • UN BUTOR ÉTOILÉ EN HIVER
    Une fois n’est pas coutume, les photographes fréquentant régulièrement une certaine réserve naturelle située dans la vallée de la Lys, en Belgique, sont particulièrement gâtés cet hiver ! En effet, depuis quelques semaines, trois, voire quatre butors...
  • RETOUR À RICHMOND (GB) POUR IMMORTALISER LE BRAME
    Je suis donc retourné la semaine dernière à Richmond Park* dans la banlieue sud de Londres, afin d’immortaliser le brame du cerf… n’en déplaise à certains puristes ou inconditionnels du milieu sauvage ! Bien entendu les images produites à Richmond ont...
  • PICARDIE : TIENS, REVOILÀ LE GUÊPIER D’EUROPE !
    Le guêpier d’Europe se reproduit principalement dans le sud de la France, jusqu’en Corse où se trouvent ses plus gros effectifs. Il est également nicheur en maintes régions et départements plus au nord : Midi-Pyrénées, vallée du Rhône, Bourgogne, Jura,...
  • Réserve ornithologique du Teich : la vie en pleine éclosion
    Un chant matinal dans la phragmitaie, celui de la rousserolle effarvatte. Petit Gravelot Accouplement d'échasses blanches Croisement de becs après l’accouplement Je suis libre ! Poussin d’échasse blanche. Nidifuge, il est capable, à peine sorti de sa...
  • Le bain des « givrés » 2016 à Dunkerque
    Près de 500 givrés - c’est un record - se sont baignés dans la mer du Nord ce vendredi 1er janvier afin de célébrer la nouvelle année. Cette manifestation, inscrite désormais dans le calendrier festif de la cité de Jean-Bart, continue de rassembler au...

Pages