Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 juillet 2013 4 04 /07 /juillet /2013 10:24

 

 GRETA OTO 1

 

GRETA OTO 2

 

GRETA OTO 3

 

 

    En Espagne on l’appelle espejitos - petits miroirs -  les anglais le nomme Glasswing . 

    Greta Oto  est un papillon de la famille des nymphalidés qui a la particularité d'avoir des ailes transparentes dont l’envergure atteint  5,5 à 6 cm .

    Il vit dans les forêts humides d’Amérique Centrale - Mexique , Costa-Rica , Panama , Équateur et Venezuela - butinant des fleurs communes comme le lantana , mais choisit de pondre ses œufs sur les plantes tropicales toxiques .

    Les chenilles , se nourrissent de ces toxines en stockant les alcaloïdes végétaux dans leurs tissus devenant de ce fait , toxiques .

    Elles exhalent également une désagréable odeur , éloignant leurs prédateurs naturels tels que les oiseaux . 

    Les mêmes alcaloïdes végétaux sont convertis en phéromones par les mâles pour attirer les femelles .

   Néanmoins le Greta Oto n'est pas facile à repérer en raison de la transparence de ses ailes  qui sont pour lui un instrument naturel de camouflage  .

  Ses ailes translucides brillent sous les rayons du soleil comme des panneaux de verre polis et réfléchissent des couleurs turquoise , orange , vert ou rouge .

  La présence de ce papillon aussi beau que rare est utilisée par les écologistes des forêts tropicales comme une preuve de la qualité de son biotope ; sa disparition les alerte des changements écologiques. 

  Par ailleurs , de sérieuses études scientifiques ont démontré que Greta Oto est le seul être vivant capable de changer sa structure génétique lors de sa transformation , l’ ADN de sa chenille étant complètement différent de celui du papillon .

 

 

GRETA OTO 4

 GRETA OTO 5

 GRETA OTO 6     

GRETA OTO 7

 

GRETA OTO 8

 

GRETA OTO 9

 

GRETA OTO 10

 

GRETA OTO 11

 

GRETA OTO 12

 

GRETA OTO 13

 

GRETA OTO 14

 

PH 1

 

 

Voir éclore, vivre, s’accoupler ce merveilleux papillon.

Tout un cycle de vie en quelques images rares.

Au commencement est la chrysalide ….

 

PH 13

PH 14

 PH A

 PH B

PH C

PH D

PH E-copie-1

Accouplement

 

PH 2

 

PH 3

PH 6

 

PH 7

 

PH 8

 

PH 9

 

PH 10

 

PH 11

 

PH 12

 

 

      SIMILITUDE

PH 16
Ses ailes transparentes peuvent évoquer un vitrail dont les pièces de verre colorées , assemblées par de fines baguettes de plomb sont filtrées par les rayons du soleil .
Avis aux visiteurs de ce blog :
Pour des raisons techniques, j’ai été amené à opter pour la version PREMIUM de la plate-forme Over-blog qui héberge ce blog.
Le site Nature-ailes possède maintenant un nom de domaine comme vous l’avez peut-être remarqué.
Cela a eu pour conséquence fâcheuse de supprimer le très grand nombre de vos votes via Facebook, tous les compteurs ayant été remis à zéro. Heureusement, vos commentaires ont été conservés.
J’en suis le premier désolé... et merci pour vos nombreuses visites !
G.S.
Repost 0
Published by Guy Sadet - dans Papillons
commenter cet article
6 juin 2012 3 06 /06 /juin /2012 19:04

 

PH 1

PH 2

PH 3

PH 4

PH F

 Si d’aventure votre chemin vous mène à Virelles - entité de Chimay -  dans les Ardennes belges, et que vous passez  devant le numéro 4 de la rue de l’Estrée , à aucun moment vous ne soupçonnerez ce qui se cache derrière les murs de cette bâtisse en béton faisant plus penser à un banal hangar qu’à un endroit enchanteur. Et pourtant…

       Une fois franchis la porte et le hall d’accueil , la surprise est de taille : un jardin tropical avec bananiers, bambous , plantes exotiques diverses et innombrables vous accueille ; Lantanas, Pentas, Canas et autres, sans oublier cette rivière qui serpente au milieu de ce décor paradisiaque... Même les murs sont recouverts de plantes grimpantes !

       Vous êtes tout d’abord étonnés par la chaleur qui y règne - pas loin de 30° - ainsi que par l’hygrométrie - 80 à 90 % -

       Aussitôt, votre regard est happé par les habitants ailés des lieux : des papillons tropicaux - près de trois cents - aux coloris variés et chatoyants qui s'épanouissent en toute liberté .

       Pour reconstituer le biotope naturel de ces papillons, il faut en effet maintenir un certain taux d'humidité et une température comprise entre 25 et 30 degrés . 

      On y compte une trentaine d'espèces venues de Malaisie , des Philippines , d'Afrique et d'Amérique du Sud ; l’ idea Leconoe - Le grand planeur -  les papillons bleus - morphos peleides - Le greta - Oto - le papillon aux ailes transparentes - le Papilio Rumanzovia ….

      La vie d'un papillon tropical est en moyenne de trois semaines ; aussi le propriétaire des lieux, Jean-Pierre Frisque, un passionné, est-il obligé de les renouveler. « Les papillons n'ont pas été prélevés dans la nature, explique-t-il, ce sont des papillons élevés sur place, dans de véritables fermes. Les éleveurs sont très conscients de la nécessité de ne pas piller les ressources naturelles pour gagner leur vie ; voilà pourquoi ils pratiquent l'élevage plutôt qu'aller chasser les papillons en pleine forêt vierge ».

Ces lépidoptères sont donc acheminés à l'état de chrysalide vers des grossistes en Europe par avion. A l'abri dans leur cocon, ils supportent très bien le voyage. 

Chaque semaine, Jean-Pierre reçoit par colis isotherme entre 150 et 180 chrysalides collées dans une cage.

Les cocons sont ensuite collés la tête en bas sur les montants de bois de cette maternité pour le moins originale.

Et le miracle de la naissance se produit : il faut environ trente minutes à la chrysalide métamorphosée en papillon pour s'extraire du cocon. 

Alors il déploie ses ailes et les laisse sécher et durcir. 

Après une heure environ et quelques mouvements préliminaires d'ouverture et de fermeture des ailes, il prend enfin son envol, à la recherche de fleurs à butiner et d'un partenaire pour se reproduire et contribuer ainsi à la survie de l'espèce.

En cinq semaines, un cycle complet, passant de la reproduction à la ponte des oeufs devenus larves, chenilles, chrysalides et enfin papillons, est ainsi réalisé.

 

PH 6

PH 7
PH 8
PH 9
PH 10
Voir éclore, vivre, s’accoupler le merveilleux Greta Oto
- le papillon aux ailes transparentes –
Tout un cycle de vie en quelques images rares.
Au commencement est la chrysalide ….

PH 13
PH 14
PH 11
PH 12
PH 13 A
PH 14 A
PH 15

Attacus Atlas : l’un des plus grands papillons du monde !

    …  C’est le plus grand papillon de nuit du monde après l’Argema mittrei , il peut atteindre 28 voire 30 cm d'envergure , l'extrémité de ses ailes immenses évoque des têtes de serpent.
       On le rencontre en Inde , en Malaisie , en Indonésie et également en Chine .
       En raison de sa taille et de sa beauté, l’Attacus atlas -également appelé Bombyx atlas - est très recherché par les collectionneurs , quand il vole il fait penser à un oiseau.
       Le mâle ne vit que quatre jours en moyenne , et la femelle une semaine , il est de plus en plus rare dans la nature.
ATTACUS ATLAS (2)
ANTHERAEA PERNYI

Caligo Memnon
DRYAS JULIA
Idea Leuconoe
éclosion du Morpho péleides
HELICONIUS MELPOMENE (3)
La Grange aux papillons
Rue de l'Estrée, 4a
6461 Virelles   Belgique - Hainaut - Chimay  
 infos@lagrangeauxpapillons.com
Tél. +32 60 219989
Fax +32 60 213398
GSM +32 476 273869
Avis aux visiteurs de ce blog :

Pour des raisons techniques, j’ai été amené à opter pour la version PREMIUM de la plate-forme Over-blog qui héberge ce blog.
Le site Nature-ailes possède maintenant un nom de domaine comme vous l’avez peut-être remarqué.
Cela a eu pour conséquence fâcheuse de supprimer le très grand nombre de vos votes via Facebook, tous les compteurs ayant été remis à zéro. Heureusement, vos commentaires ont été conservés.
J’en suis le premier désolé... et merci pour vos nombreuses visites !
G.S.
Repost 0
Published by Guy Sadet - dans Papillons
commenter cet article
4 mai 2011 3 04 /05 /mai /2011 16:53

 

 

             C’est un spectacle étonnant que celui de l’éclosion d’un papillon

- ici le MORPHO PELEIDES* -  lorsque celui-ci se libère de sa chrysalide . 

Il lui aura fallu une quinzaine de jours - selon les espèces , après la mutation en chrysalide - 

Lorsque la métamorphose est complète , l'insecte prêt à sortir commence à transférer du liquide interne de son corps vers la tête et le thorax , le gonflement du corps est dû non seulement au liquide , mais également à l'air qu'il absorbe , il est maintenant capable de forcer le passage avec les pattes . 

Quand la peau de la nymphe a éclaté , l'opération s'effectue rapidement. 

Cet ultime acte est délicat , car le papillon doit dégager ses organes vitaux les plus précieux : ses quatre ailes, ses six pattes et ses deux antennes.

Alors que les antennes , la tête et les pattes sont désormais visibles , les ailes sont encore complètement molles et repliées sur elles-mêmes. 

Dégagé de la chrysalide , le corps du papillon est maintenant libéré . 

A ce stade,  l'exosquelette - le squelette externe de tous les insectes - est mou et encore susceptible de grandir .  

Avec la sortie du papillon de la chrysalide se produisent deux autres phases : éjection des déchets accumulés dans l'abdomen pendant la nymphose ; c'est le méconium , et simultanément , le déploiement des ailes ; pour cette opération le papillon va se tenir suspendu de telle sorte que le sang passe du corps vers les ailes encore froissées , facilitant ainsi leur déploiement .

Sitôt , les nervures des ailes se remplissent de sang , il est possible alors de suivre leur développement .

Après 10 à 20 minutes , les ailes sont complètement  déployées .

Mais le papillon doit encore attendre qu'elles durcissent pour voler .

C'est pourquoi il attend , les ailes pendantes qu'elles sèchent et durcissent 

Après une heure environ et quelques mouvements préliminaires d'ouverture et de fermeture des ailes : il prend enfin son envol , puis partira à la recherche de fleurs à butiner et trouvera un partenaire pour se reproduire et contribuer ainsi à la survie de l'espèce .

 

Ces photographies ont été prises à

« La grange aux papillons »

À Virelles  ( Chimay ) dans les Ardennes belges .

 

 

PH 51 C1

PH 27 C1
PH 32 C1
PH 57 C1
PH 62 C1
* Le Morpho Peleides est un papillon des forêts tropicales d'Amérique du Sud. 
La couleur d’ un bleu métal de ses ailes - ouvertes - est accentuée par la diffraction de la lumière sur les millions de petites écailles qui les recouvrent. 
En vol , leurs battements provoquent des scintillements qui gênent et font fuir les oiseaux prédateurs. 
Son revers , sombre et plus discret , est doté d'imposantes ocelles destinées elles aussi à effrayer les prédateurs . 
Ces moyens de défenses sont complétés par un parfum particulier et désagréable qui se dégage d'une glande située entre ses pattes antérieures. 
PH 1 C1
PH 44 C1
Canon Eos 7D
Obj. Canon 100mm  1/ 2,8 L  IS  Macro
Flash Canon Speedlite 430 EX II
f 22    1/60e ( - 1 )   400 ASA  Flash ( + 2,3 )
PH 2
Avis aux visiteurs de ce blog :

Pour des raisons techniques, j’ai été amené à opter pour la version PREMIUM de la plate-forme Over-blog qui héberge ce blog.
Le site Nature-ailes possède maintenant un nom de domaine comme vous l’avez peut-être remarqué.
Cela a eu pour conséquence fâcheuse de supprimer le très grand nombre de vos votes via Facebook, tous les compteurs ayant été remis à zéro. Heureusement, vos commentaires ont été conservés.
J’en suis le premier désolé... et merci pour vos nombreuses visites !
G.S.
Repost 0
Published by Guy Sadet - dans Papillons
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de nature-ailes.over-blog.com
  • Le blog de nature-ailes.over-blog.com
  • : Comme le suggère le titre , ce blog est consacré aux oiseaux , également aux animaux en général. ... Beaucoup de photographies et peu de textes ; priorité est donnée à l'image . Tous les oiseaux ou animaux présentés sont photographiés dans le milieu naturel où ils évoluent , parfois dans un parc ou réserve ornithologique , rarement dans un zoo - sauf mention spéciale - Je propose également dans d'autres rubriques , des images de fêtes populaires ou d'événements culturels .
  • Contact

Profil

  • Guy Sadet

TRADUCTION

 

Rechercher

Articles Récents

  • Le Jaseur boréal : une touche d’exotisme septentrional…
    L orsque l’ami Bernard m’a dit à la fin du mois d’octobre dernier : « Je crois que cette année, nous aurons un hiver à Jaseurs boréaux », je me réjouissais déjà en pensant à une invasion de ces splendides oiseaux colorés à l’aspect exotique, venant tout...
  • Panure à moustaches : elle assure le spectacle dans la roselière !
    C ’est un divertissement aussi surprenant qu’amusant qu’offre la Panure à moustaches… lorsque cet oiseau singulier d’aspect exotique daigne se montrer, car il se veut discret, le bougre ! Discret mais aussi terriblement remuant lorsqu’il évolue dans la...
  • UN BUTOR ÉTOILÉ EN HIVER
    Une fois n’est pas coutume, les photographes fréquentant régulièrement une certaine réserve naturelle située dans la vallée de la Lys, en Belgique, sont particulièrement gâtés cet hiver ! En effet, depuis quelques semaines, trois, voire quatre butors...
  • RETOUR À RICHMOND (GB) POUR IMMORTALISER LE BRAME
    Je suis donc retourné la semaine dernière à Richmond Park* dans la banlieue sud de Londres, afin d’immortaliser le brame du cerf… n’en déplaise à certains puristes ou inconditionnels du milieu sauvage ! Bien entendu les images produites à Richmond ont...
  • PICARDIE : TIENS, REVOILÀ LE GUÊPIER D’EUROPE !
    Le guêpier d’Europe se reproduit principalement dans le sud de la France, jusqu’en Corse où se trouvent ses plus gros effectifs. Il est également nicheur en maintes régions et départements plus au nord : Midi-Pyrénées, vallée du Rhône, Bourgogne, Jura,...
  • Réserve ornithologique du Teich : la vie en pleine éclosion
    Un chant matinal dans la phragmitaie, celui de la rousserolle effarvatte. Petit Gravelot Accouplement d'échasses blanches Croisement de becs après l’accouplement Je suis libre ! Poussin d’échasse blanche. Nidifuge, il est capable, à peine sorti de sa...
  • Le bain des « givrés » 2016 à Dunkerque
    Près de 500 givrés - c’est un record - se sont baignés dans la mer du Nord ce vendredi 1er janvier afin de célébrer la nouvelle année. Cette manifestation, inscrite désormais dans le calendrier festif de la cité de Jean-Bart, continue de rassembler au...
  • LE BRAME DU CERF AU RICHMOND PARK (LONDRES)
    Le mâle se hâte de féconder une biche en chaleur avant de se faire ravir la place Lorsque mon fils m’appela de très bonne heure, dimanche matin, j’étais à l’affût face à un superbe cerf douze cors occupé à surveiller sa harde d’une dizaine de biches....
  • Baie de Somme : les oiseaux assurent le spectacle les jours de grandes marées
    Spectacle grandiose ces derniers jours de grandes marées, du côté du banc de l’Ilette*, au nord de la réserve naturelle nationale de la baie de Somme où les oiseaux chassés par les flots viennent se réfugier. Des milliers d’huîtriers-pie, des bécasseaux...
  • QUAND LILLE RENOUE AVEC LA «RONDE DES GÉANTS»
    Ronny, le poète bièrologue vient de faire son entrée dans le monde des Géants du Nord Grosse affluence ce samedi dans les rues du centre-ville de la capitale des Flandres ainsi que dans les artères animées du quartier du Vieux-Lille où se déroulait la...

Pages