Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 avril 2012 6 07 /04 /avril /2012 17:59

 

PH 22

PH 1

PH 2

PH 18

PH 3

PH 4

 

 

 

C’est parti pour plus d’une semaine de spectacle, d’émotions et de démesure sur la plage de Berck-sur-mer où sont soufflées les 26 bougies des rencontres internationales de cerfs-volants.

Cette manifestation, imaginée et mise sur pied au départ par une poignée de passionnés, est devenue en quelques années le troisième plus grand rendez-vous (en termes de fréquentation) de la région Nord - Pas-de-Calais, après la course cycliste – reine des classiques – Paris-Roubaix et la braderie de Lille et bien avant l’Enduropale du Touquet et le Main square festival d’Arras.

Une fois encore, les organisateurs ont concocté un programme aussi éclectique que surprenant, tout d’abord avec le déroulement du championnat du monde par équipes ; c’est l’épreuve reine du circuit international où le public pourra applaudir la maestria, la précision, l’imagination et les exploits techniques des quinze équipes représentant sept pays : les Etats-Unis, le Royaume-Uni, la Colombie, la France, et pour la première fois, la Russie et la Lituanie. Voici les équipes en lice : Etats-Unis : TEAM AIRZONE, France : RED BULL KITE FORCE, START’AIR, CERFS-VOLANTS FOLIES, CERFS-VOLANTS FILLES, CREAM TEAM, PILOTES DE LIGNE, LES TATOUEURS DU CIEL, Royaume-Uni : AIR HEADS, SCRATCH BUNNIES, FLAME, Lituanie : THE DEALERS, Russie : RED ALERT, Colombie : BOGOTA 2600, ATEMO.

L’autre temps fort, ce sont les combats de rokkakus qui sont devenus les shows incontournables des R.I.C.V. Témoin d'une culture très ancestrale du cerf-volant en Asie, le rokkaku est né au Japon il y a plus de 250 ans dans la région de Niigata à l'initiative d'un souverain qui avait eu l'idée d'organiser un combat de cerfs-volants de chaque côté d'un canal pour en tasser les rives. Pour les non-initiés, le rokkaku qui signifie six côtés en japonais, est une aile hexagonale tirée par un fil, dépourvue de queue, dont la toile est tendue par une baguette centrale et deux autres transversales. Le précepte est simple : c’est le dernier qui reste en l'air qui a gagné. Les pilotes, qui n'ont pas le droit de se toucher, doivent essayer par tous les moyens de faire tomber ou d’affaiblir les cerfs-volants concurrents, ou de sectionner, avec leur propre fil, la corde qui les retient à leur propriétaire.

Même si les cervolistes, ces irréductibles « voleurs de vent » sont chevronnés, les combats s’achèvent parfois par un emmêlement général. Voilà pour les parties les plus sportives de la manifestation, les visiteurs lambdas ne sont pas oubliés par autant avec le spectacle permanent des « vols en stocks » où l’on voit s’évanouir dans le ciel, dans une débauche de couleurs flamboyantes, des arlequins, des pieuvres géantes ,des marionnettes aériennes, des machines délirantes ou une raie Manta … j’ai même vu un troupeau de vaches grandeur nature qui tentait de s’envoler ! Tout est possible à Berck où l’imagination est résolument au pouvoir.

Quant aux enfants, ils auront, en participant aux ateliers, la possibilité de fabriquer un cerf-volant.

Et le 14 avril sur les coups de 22 heures, lorsque le soleil aura disparu à l’horizon, le vol de nuit procurera de vifs instants d’émotion ; inventifs jeux de lumières, étonnantes chorégraphies. Ce spectacle féerique, au cours duquel des cerfs-volants tutoieront les étoiles et réaliseront des ballets époustouflants, clôturera le festival 2012. La soirée se couronnera en apothéose par un spectacle pyrotechnique, instant sublime d’éblouissement et de rêve.

 

Lien vers le site officiel des R.I.C.V. cliquez ici

 

PH 23

PH 5

PH 6

PH 7

PH 8

PH 9

PH 10

PH 11

PH 12

PH 19

PH 13

PH 14

PH 15

PH 16

PH 17

PH 21

PH 20

PH 24

PH 25

 

 

 

RICV 2013

Pour lire l'article sur la présentation de l'édition 2013 , cliquez ici

 

28èmes Rencontres Internationales de cerfs-volants (R.I.C.V.) de Berck-sur-mer : c’est parti !

Lancement hier de la vingt-huitième édition des rencontres internationales de cerfs-volants (RICV) de Berck-sur-mer. Et comme c’est le cas, une année sur deux, les RICV sont couplées avec le championnat du monde de cerfs-volants. On attend les meilleurs spécialistes mondiaux qui viendront de Chine, de Colombie, de Lituanie, de Malaisie, de Russie, des États-Unis, de Grande-Bretagne, du Japon et bien sûr, de France. A partir de mardi, le public pourra assister à la compétition et aux impressionnantes démonstrations de vol simultané. Des équipes à quatre lignes se réuniront notamment pour des Mégateams afin de battre le record de 30 pilotes en vol simultané.

 

Tout au long de la semaine, les spectateurs peuvent se balader sur la plage, la plupart du temps le nez en l’air. Il est également possible d’apprendre à fabriquer un cerf-volant... 

 

POUR LIRE LA SUITE, CLIQUEZ   ICI

 

BLOG RICV 2014

 

 

 

Avis aux visiteurs de ce blog :

Pour des raisons techniques, j’ai été amené à opter pour la version PREMIUM de la plate-forme Over-blog qui héberge ce blog.

Le site Nature-ailes possède maintenant un nom de domaine comme vous l’avez peut-être remarqué.

Cela a eu pour conséquence fâcheuse de supprimer le très grand nombre de vos votes via Facebook, tous les compteurs ayant été remis à zéro. Heureusement, vos commentaires ont été conservés.

J’en suis le premier désolé... et merci pour vos nombreuses visites !

G.S.

Repost 0
Published by Guy Sadet - dans Coup de coeur
commenter cet article
27 mars 2012 2 27 /03 /mars /2012 16:05

 

PH 1

PH 2

PH 3

PH 4

 

 

Des images comme des notes photographiques prises aux détours des routes et chemins de Camargue et projetées sur une page.

Des Saintes-Maries-de-la-Mer à Beauduc ou des bords du Vaccarès à Saint-Gilles, autant de paysages divers d’une nature à la fois sauvage et fragile si jalousement préservée donc souvent impénétrable.

Il y a bien sûr les oiseaux qui migrent, nichent et se reproduisent dans ce delta du Rhône qui abrite quelque 350 espèces différentes. Malheureusement, le mois de mars n’est pas le moment le plus propice pour réaliser d’originales observations ; nous sommes à une période charnière où les hivernants ont déjà repris la route du Nord et les Africains n’ont pas encore terminé leur long parcours migratoire.

Néanmoins, depuis hier, les échasses blanches sont de retour sur les marais camarguais ; les barges les ont précédées de peu.

C’est également le remue-ménage dans les héronnières, les ardéidés construisent ou consolident leur nid, les aigrettes défendent et protègent avec fougue leur territoire.

Pas de doute, le printemps s’installe !

 

PH 5

PH 6

PH 7

PH 8

PH 9

PH 10

 

 

La Sagne, le pétrole de la Camargue

 

 

 

PH 11

 

 

Ce roseau est une des rares plantes à pouvoir résister à une certaine salinité de l’eau, ainsi qu’à de fortes variations de hauteur d’eau.

L’exploitation de la sagne s’étend sur près de 3 000 hectares.

Elle est récoltée en hiver par les sagneurs. Il en reste une poignée dans les étangs du Charnier et du Scamandre, dans la région d’Aigues-Mortes. D’une main habile, ils coupent les roseaux, les peignent, et lorsqu’ils en ont une quantité suffisante pour faire une botte, ils tassent les tiges et lient la botte avec du fil de fer.

Bien entendu, les techniques de coupe ont évolué avec le temps, des machines sont maintenant utilisées, mais au lieu de couper le roseau, elles l’arrachent et détruisent par là-même le milieu et donc la faune qui s’y réfugiait.

C’est ainsi que les derniers sagneurs traditionnels, amoureux de leur métier, se sont regroupés en une association dont le but est de pourvoir la production traditionnelle de la sagne.

La récolte annuelle est de 1 000 000 de bottes, dont la majorité est expédiée dans l’ouest et le nord de la France, ainsi que dans les pays du Nord de l’Europe pour la couverture des toits de chaume.

Les Turcs, les Hongrois et les Roumains arrivent sur le marché mais le roseau camarguais, renforcé par une salinité parfaitement équilibrée, est de meilleure qualité.

Il est très réputé à l’étranger pour sa dureté, sa taille et surtout pour sa belle couleur dorée !

 

PH 12

PH 13

 


 

PH 14

PH 15PH 16

PH 17

PH 18

PH 19

PH 20

PH 21

PH 22

PH 23

PH24

PH 25

PH 26

PH 27

PH 28

PH 29

PH 30

PH 31

PH 32

PH 33

PH 34

PH 35

PH 36

PH 37

PH 38

PH 39

 

 

 

Traditions camarguaises

 

Fete-maintenance 3513-001

 

 

Pour lire le sujet sur la Fête de la Maintenance aux Saintes-Maries-de -la-Mer : cliquez ici

Repost 0
Published by Guy Sadet - dans Coup de coeur
commenter cet article
12 mars 2012 1 12 /03 /mars /2012 15:03

 

 

PH 1

PH 2

PH 4

PH 3-copie-1

 

 

Au petit matin, retentit le bruit des sabots des chevaux qui martèlent le pavé saintois du côté des arènes, c’est aujourd’hui la Fête de la Maintenance. Initiées par Frédéric Mistral, ces festivités se déroulent chaque année dans un grand nombre de villages provençaux. Aux Saintes-Maries-de-la-Mer, cette manifestation revêt un caractère tout particulier puisque créée comme son nom l'indique pour « maintenir » les traditions se déroule ici au coeur de la Camargue.

C'est l'occasion de mettre à l'honneur le cheval et le taureau. Les gardians traversent en cortège les rues du village pour se rendre sur la plage - Est où un copieux petit-déjeuner est offert à l’ensemble des participants ainsi qu’au public.

Place ensuite au traditionnel concours de ferrades disputé entre gardians.

Le cavalier doit faire tomber l’anouble -jeune taureau d’un an- d’un coup de trident appliqué sur la hanche, avant que celui-ci n’arrive à hauteur des drapeaux, en fait au plus près du jury présidé par Jean-Paul Moya, ancien baile-gardian de la manade Chauvet mis à l’honneur cette année. Dimanche les « coups de fers » ont été donnés par les gardians des manades : Aubanel, Lescot, Vinuesa, Chapelle Brugeas, Mogador, Blanc, Allard, Chapelle, Fabre Maihlan,Gourdoux,Mika Fabreg, et l’association des gardians professionnels emmenée par René Sol, Julien Maligne, Fréderic Fabre et Mickaël Di Lecce qui remporte le premier prix devant les cavaliers de la manade Blanc.

Cette manifestation, pendant laquelle le public a pu admirer le savoir-faire et la dextérité des gardians, s’est terminée par un abrivado de six taureaux – lâcher de taureaux escortés par les gardians dans les rues du village - depuis la plage jusqu’aux arènes où les prix ont été remis.

 

PH 5

PH 6

PH 7

PH 8

PH 9

PH 10

PH 11

PH 12-copie-1

PH 12 BIS

PH 12 TER

PH 13

PH 14

PH 15

PH 16

PH 17

PH 18

PH 19

PH 20-copie-1

Repost 0
Published by Guy Sadet - dans Traditions populaires
commenter cet article
2 mars 2012 5 02 /03 /mars /2012 07:21

 

 

C’est une autre vision du carnaval qui s’offre au public le soir venu.

A la faveur des jeux de lumières, les vingt chars éclairés, et les grosses têtes prennent une autre ampleur, c’est tout le coeur de Nice qui est alors illuminé pour un spectacle grandiose et riche en sensations !

Dimanche soir, selon la tradition, Sa Majesté Carnaval défilera uniquement avec sa reine, avant d’être brûlée sur un bûcher en mer ou sur la grève.

La colline du château s’embrasera et comme en écho, un feu d’artifice sonorisé sera tiré sur la Baie des Anges.

Le rideau se fermera alors sur deux semaines de fantaisies, de ravissements, de profusion de couleurs et de musiques pour ce que fut la 128e édition du carnaval de Nice, qui a bénéficié d’une météo particulièrement printanière.

 

CORSO NOCTURNE 1

CORSO NOCTURNE 2

CORSO NOCTURNE 3-copie-1

CORSO NOCTURNE 4

CORSO NOCTURNE 5

CORSO NOCTURNE 6

CORSO NOCTURNE 7

CORSO NOCTURNE 8

CORSO NOCTURNE 9

CORSO NOCTURNE 10

CORSO NOCTURNE 11

CORSO NOCTURNE 12

CORSO NOCTURNE 13

CORSO NOCTURNE 14

CORSO NOCTURNE 15

CORSO NOCTURNE 16

CORSO NOCTURNE 17

CORSO NOCTURNE 18-copie-1

CORSO NOCTURNE 19

CORSO NOCTURNE 20

CORSO NOCTURNE 21

 

 

Pour lire l’article sur les « batailles de fleurs » … et voir les photographies :

Cliquez ici

 

BLOG BATAILLE FLEURS

 

 

 

 

Avis aux visiteurs de ce blog :

 

Pour des raisons techniques, j’ai été amené à opter pour la version PREMIUM de la plate-forme Over-blog qui héberge ce blog.

Le site Nature-ailes possède maintenant un nom de domaine comme vous l’avez peut-être remarqué.

Cela a eu pour conséquence fâcheuse de supprimer le très grand nombre de vos votes via Facebook, tous les compteurs ayant été remis à zéro. Heureusement, vos commentaires ont été conservés.

J’en suis le premier désolé... et merci pour vos nombreuses visites !

G.S.

 

Repost 0
Published by Guy Sadet - dans Coup de coeur
commenter cet article
1 mars 2012 4 01 /03 /mars /2012 09:17

 

C’est en 1876, que fut créée la première « Bataille de fleurs » sur la Promenade des Anglais.

Composante essentielle du carnaval niçois, cette manifestation pittoresque a conservé depuis le cadre prestigieux de la Prom’.

À l’origine, ces batailles prenaient la forme de simples échanges de fleurs puis, au fil du temps, se transformèrent en un véritable spectacle.

Au début, elles furent créées pour divertir les premiers touristes issus de la gentry, puis furent maintenues pour honorer le travail des producteurs locaux.

Aujourd’hui, cet évènement valorise la qualité et la grande variété florale azuréenne puisque

85 % des fleurs utilisées sont produites sur place.

Les vingt chars, entièrement fleuris défilent côté mer, de l’opéra au jardin Albert 1er.

Sur chaque char, des mannequins élégamment costumés lancent 80 000 à 100 000 fleurs aux milliers de spectateurs émerveillés : glaïeuls, mimosas, gerberas, marguerites, roses, oeillets…

Cette manifestation représente un spectacle unique au monde et compte parmi les fêtes les plus renommées de la Côte d’Azur.

Ces batailles sont à l’unisson des chars de carnaval, un cortège de mises en scène végétales sur le même thème.

Leur réalisation représente un méticuleux et long travail, pourtant effectué dans un délai fort court par les maîtres de l’art du piquage.

Les fleuristes sont une vingtaine à investir l’atelier 72 heures avant chaque manifestation pour se livrer au piquage des fleurs. Cet art éphémère s’effectue dans un univers de couleurs et d’effluves variés.

Les costumes sont produits dans un atelier de création qui leur est entièrement destiné.

Ce sont des modèles uniques conçus comme pour le théâtre ou le cinéma.

Le choix des tissus et des matériaux fait la part belle au recyclage et à l’imagination.

Les créations sont issues d’un travail collectif auquel se livrent avec enthousiasme et passion les quatre costumières, toutes expérimentées dans les arts du spectacle.

 

 

FLEURS 1

NICE PROM' FLEURS

FLEURS 26

FLEURS 3

FLEURS 2

FLEURS 4

FLEURS 5

FLEURS 6

FLEURS 7

FLEURS 8

FLEURS 9

FLEURS 10

FLEURS 11

FLEURS 12

FLEURS 13

FLEURS 14

FLEURS 15

FLEURS 16

FLEURS 27

FLEURS 17

FLEURS 18

FLEURS 19

FLEURS 20

FLEURS 21

FLEURS 22

FLEURS 23

FLEURS 24-copie-1

 

 

Pour lire le précédent article sur le carnaval de Nice 2012 :

« Les grosses têtes font du sport »

Cliquez sur le lien ici

 

NICE 2012-copie-1

 

 

Pour voir les photographies du corso illuminé

Cliquez ici

 

ROI DU SPORT

 

 

 

 

Avis aux visiteurs de ce blog :

Pour des raisons techniques, j’ai été amené à opter pour la version PREMIUM de la plate-forme Over-blog qui héberge ce blog.

Le site Nature-ailes possède maintenant un nom de domaine comme vous l’avez peut-être remarqué.

Cela a eu pour conséquence fâcheuse de supprimer le très grand nombre de vos votes via Facebook, tous les compteurs ayant été remis à zéro. Heureusement, vos commentaires ont été conservés.

J’en suis le premier désolé... et merci pour vos nombreuses visites !

G.S.

Repost 0
Published by Guy Sadet - dans Coup de coeur
commenter cet article
22 février 2012 3 22 /02 /février /2012 08:28

 CORSO 33

Carnaval-NICE-2012 2697

CORSO 2

CORSO 3

CORSO 4

 

 

C’est parti pour plus de deux semaines de fantaisies, de liesse, de profusion de couleurs et de musiques pour la 128e édition du carnaval de Nice, la plus importante manifestation de la Côte d’Azur en hiver.

Le carnaval attire chaque année plus d’un million de visiteurs de toutes nationalités.

Sa Majesté est cette année Roi du Sport, en résonance à l’actualité olympique de 2012 – les Jeux de Londres, évidemment.

Un thème très planétaire et fédérateur donc, qui est, au coeur des cortèges, un hommage à toutes les compétitions.

Sa Majesté accueille comme il se doit en invité d’honneur la Grande-Bretagne, la plus importante manifestation du monde sportif se déroulant sur ses terres. Il est donc juste que Nice lui réserve ce titre.

Autre clin d’oeil à l’actualité, année électorale oblige, vous croiserez les candidats à l’élection présidentielle fidèlement caricaturés en carton-pâte.

Le corso se compose de vingt chars conçus selon le thème d’environ cinquante grosses têtes en carton-pâte et plus d’une centaine d’éléments d’animation, véritables satellites des chars. Il devient un défilé bigarré aux couleurs flamboyantes auquel se mêlent arts de rue et groupes musicaux venus du monde entier ; c’est en effet plus de 1 000 musiciens et danseurs qui égayent les parades.

L’autre composante spectaculaire du carnaval se sont les batailles de fleurs : sur des chars somptueusement décorés des plus belles compositions florales, des jeunes et jolies jeunes femmes vêtues de costumes étonnants et enluminés lancent au public, massé le long de la prom’, mimosa, gerberas, lys, glaïeuls, marguerites et roses.

Le soir, pour le corso nocturne, tous les chars sont éclairés, les corsi illuminent alors le coeur de la ville.

Au dernier soir, selon la tradition, Sa Majesté Carnaval défile uniquement avec sa reine, avant d’être brûlée sur un bûcher en mer ou parfois sur la grève.

La colline du château s’embrase et comme en écho, un feu d’artifice sonorisé est alors tiré sur la Baie des Anges.

 

Cliquez sur les photographies pour les agrandir

 

Voir également l'album photo en plein écran

 

 

CORSO 34-copie-1

CORSO 5

CORSO 6

CORSO 7

CORSO 8

CORSO 9

 

 

Chars et grosses têtes

Chaque Carnaval est une production originale. Être carnavalier n’est pas un métier mais une passion, une vocation. Le vaste atelier dans lequel oeuvrent ces artisans, nommé la Maison du Carnaval, se transforme en un lieu magique pour quelques mois. Ce travail est le fruit d’une collaboration avec un coordinateur artistique issu du cinéma et de la publicité.

La création d’un personnage en carton-pâte est une tradition ancestrale : dans un moule, les couches de papier sont successivement collées les unes sur les autres. Ensuite, les peintres donnent la véritable signature à cet art niçois nuancé.

Aujourd’hui, seul le recouvrement offre l’illusion du carton-pâte.

Si les procédés, les techniques et les matériaux nouveaux ont permis la mécanisation et la modernisation des sujets, les fondements de la fabrication des chars et des grosses têtes sont les mêmes qu’à l’origine.

 

 

CORSO 10

CORSO 11

CORSO 12

CORSO 13

CORSO 14

CORSO 15

CORSO 16

CORSO 17

CORSO 18

CORSO 19-copie-1

CORSO 20

CORSO 21

CORSO 22

CORSO 23

CORSO 24

CORSO 25

CORSO 26

CORSO 27

CORSO 28

CORSO 29

CORSO 30

CORSO 31

CORSO 32

 

 

Un carnaval écolo

           Le carnaval poursuit sa démarche écologique, attentive au développement durable comme l’est la ville dans son ensemble, et qui reste fidèle à l’esprit de cette grande fête populaire. Humour, dérision et poésie sont au rendez-vous.

Quelques actions, comme le choix des entreprises éco-labélisées et des prestations intégrant le recyclage dès l’appel d’offres, entrent en jeu pour ce Carnaval 2012. Après l’essai de cinq voitures électriques en 2011, la totalité des voitures de tractage sur les batailles de fleurs est électrique.

Pour chaque manifestation, les quatre à cinq tonnes de déchets collectés par le service municipal du nettoiement sont recyclés. Il faut compter 1 h 30 de nettoyage après chaque bataille de fleurs et 2 h après chaque corso carnavalesque.

 

Lien vers le site officiel , cliquez ici

 

 

Pour lire l’article sur « Les batailles de fleurs »

Cliquez ici

 

BLOG BATAILLE FLEURS

 

 

 

Pour voir les photographies du corso illuminé

Cliquez ici

 

ROI DU SPORT

 

 

 

 

Avis aux visiteurs de ce blog :

Pour des raisons techniques, j’ai été amené à opter pour la version PREMIUM de la plate-forme Over-blog qui héberge ce blog.

Le site Nature-ailes possède maintenant un nom de domaine comme vous l’avez peut-être remarqué.

Cela a eu pour conséquence fâcheuse de supprimer le très grand nombre de vos votes via Facebook, tous les compteurs ayant été remis à zéro. Heureusement, vos commentaires ont été conservés.

J’en suis le premier désolé... et merci pour vos nombreuses visites !

G.S.

Repost 0
Published by Guy Sadet - dans Coup de coeur
commenter cet article
13 février 2012 1 13 /02 /février /2012 10:31

 

 

PH 1

PH 2-copie-1

PH 3

PH 4

 

 

     Si chaque commune de La Route du Mimosa - 130 km entre Bormes-les-Mimosas et Grasse , en passant par Saint-Raphaël – présente en cette période de l’année, en guise de carnaval, un corso à grands renforts de chars qui croulent sous des tonnes de fleurs jaunes emblématiques des hivers ensoleillés de la Côte d’Azur , la cité de l’archange quant à elle , se démarque de ses voisines en faisant dans l’original , l’imprévu voire le décalé en proposant au public depuis trois ans ses Fantaisies Carnavalesques.

     Ce n’est donc pas par hasard si les organisateurs ont donné, cette année carte blanche à la compagnie Transe Express, passée maître dans la difficile discipline des arts célestes et circassiens et qui se définit elle-même inventeur d’imaginaire. C’est du grand art de rue où l’imaginatif et le délirant sont au pouvoir.

     Cette compagnie drômoise dirigée par Gilles Rhode se produit dans le monde entier.

     Samedi soir, Transe Express a enchanté le public avec sa dernière création Les Tambours de la Muerte ; une femme étrange aux vagues allures de Cruella entraine dans son sillage la cohorte bigarrée d’un cortège pour le moins baroque : parade nuptiale de trois divas géantes, rituels aux couleurs de la fête des morts mexicaines, avec en point d’orgue un final acrobatique et pyrotechnique étonnant, avec la participation inattendue d’un orchestre composé de squelettes qui jouent du tambour avec des os en guise de baguettes !

     Le lendemain, plus de 3 000 personnes ont assisté sur le front de mer au second spectacle de Transe Express, La Chevauchée Divagante un défilé chevaleresque mené tambour battant par Horace, à la voix de stentor sur son cheval de bois qui, à la fin du spectacle, s’envole dans les airs.

     Inventaire à la Prévert pour une parade hors du temps ; des grandes poupées-divas mystérieuses, femmes-acrobates aux costumes bigarrés perchées sur un engin inénarrable, aux roues démesurées, propulsé par des hommes-rats, un poisson en métal qui barbotte dans l’eau glauque d’un camion aquarium digne de Jules Verne…

 

 

PH 5

PH 6

PH 7

PH 8

PH 9

PH 10

PH 12PH 13PH 15

PH 14

PH 16

PH 17

PH 18

PH 19

PH 20

PH 21

PH 22

PH 23

PH 24

Repost 0
Published by Guy Sadet - dans Coup de coeur
commenter cet article
2 février 2012 4 02 /02 /février /2012 09:52

 

 

    On dit de ce magnifique oiseau qu’il est plus facile de l’entendre que de le voir… et a fortiori de le photographier. Je confirme. Il ne m’a pas été aisé de réaliser ces quelques images prises aux abords des étangs de Villepey, près de Fréjus (Var).

    J’ai joué à cache-cache avec le beau rallidé sans grand succès durant les premiers jours, si bien que j’ai dû improviser un affût de fortune et attendre de longues heures afin de l’immortaliser dans de bonnes conditions.

 

RÂLE 1

RÂLE 2

 

 

    Cet oiseau se distingue de tous les autres rallidés par son long bec rouge. Mâles et femelles sont de même couleur et mesurent de 25 à 28 cm de longueur. Le dos est brun tacheté de noir et la poitrine est gris ardoisé. Son iris est rouge voire marron rougeâtre.

    Sa courte queue est souvent relevée et montre des sous-caudales blanches. La gorge et la poitrine sont ardoisées. Il a de longues pattes rougeâtres.

    La femelle est plus terne que le mâle. Le râle jeune a un bec plus court et moins coloré. Ses flancs sont aussi moins contrastés. Sa gorge et le milieu de la poitrine sont blanc terne ; il est gris tacheté en dessous.

    Il mène une vie cachée dans les roselières, à proximité des étangs et des milieux humides, là où l’eau est peu profonde et de bonne qualité.

 

RÂLE 3

RÂLE 4

 

    Grâce à son long bec effilé, il fouille la vase à la recherche d’aliments.

    Le râle d’eau est omnivore, il se nourrit d’insectes et de leurs larves. Il consomme aussi des vers, des mollusques, des crustacés, des petits poissons, des araignées. Il ne néglige pas non plus les amphibiens et petits rongeurs mais également des matières végétales, surtout en automne et en hiver.

    Vif et nerveux, le râle d'eau l'est lorsqu'il s'aventure prudemment à découvert pour picorer sur une plage de boue en lisière des roseaux.

    A pas mesurés, s'il est tranquille, on le voit s'avancer et inspecter le sol en quête de quelque aliment. Le cou plus ou moins engoncé dans le corps et les battements de queue espacés dénotent encore une quiétude relative. Mais un rien l'alerte : le cou dressé, le corps soudain émacié et les jambes tendues, les mouvements rapides de la queue précèdent en un clin d'oeil sa fuite au pas de course vers un abri, fuite volontiers accélérée par des battements d'ailes et accompagnée de petits cris. Surpris, il prend un essor vertical, la pattes ballantes, vole sur quelques mètres au ras des herbes ou des roseaux, puis s'y laisse chuter et disparaît. Souvent résonne alors son grand cri poignant, comme celui d’un porcelet égorgé.

    En effet, le râle d’eau vole peu et paraît alors très maladroit, ses ailes courtes ne lui permettant que de brefs déplacements.

 

RÂLE 5

RÂLE 6

 

 

Reproduction

    C'est assez tard, entre fin avril et fin juin, que la femelle pond là sept à dix oeufs et les couve durant trois semaines, nourrie par le mâle qui la remplace pour de courtes relèves. Il arrive que, si la couvée est dérangée, les adultes transportent ailleurs les oeufs ou les poussins.

    Ces derniers sont parfaitement capables de quitter le nid à peine sec, juste après leur éclosion.

    D'habitude ils y demeurent plus longuement avant de courir derrière leurs parents, qui assurent entièrement leur alimentation pendant les cinq premiers jours. Ils commencent alors à picorer et à l'âge de deux semaines n'ont plus besoin de la becquée. Peu après, les adultes les abandonnent et ce n'est qu'à sept ou huit semaines qu'ils sont capables de voler.

Protection / Menace

    Même si l’espèce n’est pas menacée, il n’en demeure pas moins que les effectifs sont en régression, tant en Europe que sur le territoire français.

    La dégradation ou la disparition des habitats humides est sans conteste une cause de menace potentielle dans les secteurs où le râle d’eau niche, migre ou hiverne.

    On ne compte plus que 10 000 à 25 000 couples nicheurs en France et dans le nord de l’Alsace, la situation est plus préoccupante avec une chute des effectifs de l’ordre de 50 %.

    La population nicheuse européenne est quant à elle estimée à 160 000 couples. Elle est par ailleurs en fort déclin dans les pays de l’Est.

    Le râle d’eau est chassable mais cependant peu apprécié des chasseurs et les prélèvements cynégétiques sont de ce fait assez faibles.

 

RÂLE 7

RÂLE 8

Repost 0
Published by Guy Sadet - dans OISEAUX
commenter cet article
7 janvier 2012 6 07 /01 /janvier /2012 10:32

 

 R.I.C.V. 1-copie-1

 

R.I.C.V. 2 bis

R.I.C.V. 4

R.I.C.V. 7

 

 

 

   Les rencontres internationales de cerfs-volants (RICV) souffleront leurs 26 bougies à Berck du samedi 7 au lundi 16 avril 2012.

Cette manifestation sportive et populaire est le troisième plus grand rendez-vous de la région Nord - Pas-de-Calais, après la course cycliste – reine incontestable des classiques – Paris-Roubaix et la braderie de Lille (et bien avant l'Enduropale et le Main square festival d'Arras).

Au fil des ans, ce rassemblement intimiste de passionnés est devenu un événement de renommée mondiale qui accueille plus de 700. 000 spectateurs. Désormais incontournables, les RICV de Berck-sur-mer se sont dotées d'une dimension écologique importante en devenant une plateforme de rencontres et d'échanges entre le grand public et des acteurs, des personnalités autour du développement durable.

Programmée en dehors des vacances scolaires, la 26e édition des RICV sera destinée prioritairement aux enfants. Du 7 au 16 avril, la plage de Berck deviendra la destination obligée du printemps.

Au programme : le show quotidien de pilotes chevronnés, les combats de Rokkakus (cerf-volant hexagonal, orné traditionnellement de portraits de guerriers très expressifs), les ateliers de cerfs-volants, les jardins du vent et surtout le vol de nuit, un ballet céleste époustouflant, suivi d’un spectacle pyrotechnique qui est sans aucun doute l’un des temps forts de ces rencontres.

 

Cliquez sur les photographies pour les agrandir

 

 

R.I.C.V. 2 (2)

R.I.C.V. 3

R.I.C.V. 9

R.I.C.V. 10 bis

R.I.C.V. 8

R.I.C.V. 5

R.I.C.V. 6

R.I.C.V. 10

R.I.C.V. 11

R.I.C.V. 12

R.I.C.V. 14

R.I.C.V. 13

R.I.C.V. 16 bis

R.I.C.V. 16

R.I.C.V. 15

R.I.C.V. 17

R.I.C.V. 18

 

 

 


 

L’affiche officielle 2012


 

L’affiche : une communication new look où se retrouvent les trois axes forts : des cerfs-volants pilotables au premier plan pour évoquer le championnat du monde par équipes qui verra s'affronter l'année prochaine les meilleures équipes du monde ; une compétition qui sera ouverte aux amateurs par le biais d'une formule open où l'aspect technique sera moins rigoureux , la présence des cabines de plage, symboles du patrimoine local.

… Des cabines devant lesquelles jouent les enfants, qui seront, pour cette 26e édition, aux premières loges avec le retour de la journée OCCE (office central de la coopération à l'école), mais aussi de nombreux ateliers qui leur seront destinés.

Une édition qui se déroulera hors vacances scolaires mais qui comprendra toutefois deux week-ends dont celui de Pâques

 

Affiche 2012

 

 

Pour lire l'article sur l'ouverture des 26es R.I.C.V. cliquez ici

 

 

PH 7

PH 20

 

 

 

Avis aux visiteurs de ce blog :

Pour des raisons techniques, j’ai été amené à opter pour la version PREMIUM de la plate-forme Over-blog qui héberge ce blog.

Le site Nature-ailes possède maintenant un nom de domaine comme vous l’avez peut-être remarqué.

Cela a eu pour conséquence fâcheuse de supprimer le très grand nombre de vos votes via Facebook, tous les compteurs ayant été remis à zéro. Heureusement, vos commentaires ont été conservés.

J’en suis le premier désolé... et merci pour vos nombreuses visites !

G.S.

Repost 0
Published by Guy Sadet - dans Evénement
commenter cet article
1 janvier 2012 7 01 /01 /janvier /2012 09:41

 

 

BLAST 1

Fêtes de la Lumière de Saint-Raphaël 2011 0470

BLAST 2

BLAST 3 TER

BLAST 3BIS

BLAST 3

 

 

C’est une compagnie anglaise, The world famous, réputée dans le monde entier, qui avait la délicate tâche de faire passer la ville de Saint-Raphaël (Var) de l’an 2011 à 2012.

Mission parfaitement réussie pour les acteurs et artificiers de sa Très Gracieuse Majesté qui ont enchanté un public venu par milliers assister au dernier spectacle-précédé par une ultime parade, dont la pièce maitresse est une machine géante et complètement surréaliste de 700 kg de ferraille baptisée Maximous- de la quinzième édition de la Fête de la Lumière.

BLAST c’est le nom de ce spectacle aussi sidérant que spectaculaire.

Au départ, BLAST retrace le périple du rêve à la réalité d’un homme, Michaël Santos, dont les efforts résolus pour voler l’emmènent plus loin qu’il n’aurait pu l’imaginer.

C’est en fait une performance qui unit les talents d'acteurs déjantés, burlesques et quelque peu surréalistes de la compagnie Peepolycus aux facétieuses idées des pyrotechniciens.

Du grand spectacle !

Pour la première fois à Saint-Raphaël, ce sont les Anglais qui ont tiré le premier feu d’artifice de l’année, faute d’avoir pu décrocher la lune.

… C’était pourtant le voeu le plus cher de Michaël Santos.

 

 

BLAST 4

Fêtes de la Lumière de Saint-Raphaël 2011 0492 (2)

BLAST 5

BLAST 6

BLAST 7

BLAST 8BLAST 9

BLAST 10

BLAST 11

BLAST 12

Explorations-secretes 0659 (2)

 

 

 


 

 

Pour revivre les grands moments de la quinzième édition des Fêtes de La Lumière de Saint-Raphaël , voir l'album photo ( colonne de droite) .

 

 

Album Photo

 


Repost 0
Published by Guy Sadet - dans Coup de coeur
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de nature-ailes.over-blog.com
  • Le blog de nature-ailes.over-blog.com
  • : Comme le suggère le titre , ce blog est consacré aux oiseaux , également aux animaux en général. ... Beaucoup de photographies et peu de textes ; priorité est donnée à l'image . Tous les oiseaux ou animaux présentés sont photographiés dans le milieu naturel où ils évoluent , parfois dans un parc ou réserve ornithologique , rarement dans un zoo - sauf mention spéciale - Je propose également dans d'autres rubriques , des images de fêtes populaires ou d'événements culturels .
  • Contact

Profil

  • Guy Sadet

TRADUCTION

 

Rechercher

Articles Récents

  • Balade ornithologique, du Teich (Gironde) aux Aiguamolls de l’Empordà (Espagne)
    Chaque printemps me pousse à me rendre sur le bassin d’Arcachon. C’est un lieu où j’aime me ressourcer après un hiver passé dans les brumes du Nord. Respirer l’air de l’Océan tout en profitant des paysages baignés par une jolie lumière me fait le plus...
  • LA BARGE À QUEUE NOIRE : L’ÉLÉGANTE DES POLDERS
    L a Barge à queue noire Limosa limosa est un limicole élégant de grande taille mesurant de 40 à 44 cm environ. Deux populations de barges à queue noire fréquentent le territoire français : la Barge islandaise, et la Barge continentale. La première niche...
  • Le Jaseur boréal : une touche d’exotisme septentrional…
    L orsque l’ami Bernard m’a dit à la fin du mois d’octobre dernier : « Je crois que cette année, nous aurons un hiver à Jaseurs boréaux », je me réjouissais déjà en pensant à une invasion de ces splendides oiseaux colorés à l’aspect exotique, venant tout...
  • Panure à moustaches : elle assure le spectacle dans la roselière !
    C ’est un divertissement aussi surprenant qu’amusant qu’offre la Panure à moustaches… lorsque cet oiseau singulier d’aspect exotique daigne se montrer, car il se veut discret, le bougre ! Discret mais aussi terriblement remuant lorsqu’il évolue dans la...
  • UN BUTOR ÉTOILÉ EN HIVER
    Une fois n’est pas coutume, les photographes fréquentant régulièrement une certaine réserve naturelle située dans la vallée de la Lys, en Belgique, sont particulièrement gâtés cet hiver ! En effet, depuis quelques semaines, trois, voire quatre butors...
  • RETOUR À RICHMOND (GB) POUR IMMORTALISER LE BRAME
    Je suis donc retourné la semaine dernière à Richmond Park* dans la banlieue sud de Londres, afin d’immortaliser le brame du cerf… n’en déplaise à certains puristes ou inconditionnels du milieu sauvage ! Bien entendu les images produites à Richmond ont...
  • PICARDIE : TIENS, REVOILÀ LE GUÊPIER D’EUROPE !
    Le guêpier d’Europe se reproduit principalement dans le sud de la France, jusqu’en Corse où se trouvent ses plus gros effectifs. Il est également nicheur en maintes régions et départements plus au nord : Midi-Pyrénées, vallée du Rhône, Bourgogne, Jura,...
  • Réserve ornithologique du Teich : la vie en pleine éclosion
    Un chant matinal dans la phragmitaie, celui de la rousserolle effarvatte. Petit Gravelot Accouplement d'échasses blanches Croisement de becs après l’accouplement Je suis libre ! Poussin d’échasse blanche. Nidifuge, il est capable, à peine sorti de sa...
  • Le bain des « givrés » 2016 à Dunkerque
    Près de 500 givrés - c’est un record - se sont baignés dans la mer du Nord ce vendredi 1er janvier afin de célébrer la nouvelle année. Cette manifestation, inscrite désormais dans le calendrier festif de la cité de Jean-Bart, continue de rassembler au...
  • LE BRAME DU CERF AU RICHMOND PARK (LONDRES)
    Le mâle se hâte de féconder une biche en chaleur avant de se faire ravir la place Lorsque mon fils m’appela de très bonne heure, dimanche matin, j’étais à l’affût face à un superbe cerf douze cors occupé à surveiller sa harde d’une dizaine de biches....

Pages