Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 avril 2011 1 11 /04 /avril /2011 19:41

 

 

PH 1

 

 

Juste après l’accouplement , les avocettes croisent leur bec et avancent ensemble , la tête relevée , l’aile du mâle posée sur le dos de la femelle .

 

 

La parade nuptiale chez les avocettes est un authentique ballet , pour en être convaincu il fallait être ce dimanche au Parc du Marquenterre !

Sur les différents plans d’eau nous pouvions assister aux accouplements de ces superbes et élégants petits échassiers .

L’accouplement chez ces limicoles est aussi spectaculaire qu’il n’est rapide .

Tout d’abord l’avocette se livre à une parade nuptiale active et relativement complexe en eau peu profonde .

Le mâle toilette son plumage pendant que la femelle se penche en avant, étendant le cou de telle sorte que sa tête effleure la surface de l'eau jusqu'au niveau des yeux , adoptant ainsi une position qui invite le mâle à s'approcher .

Les mouvements sont synchronisés entre les deux partenaires.

Le mâle barbote devant elle, s'approche peu à peu, puis lui frôle la queue et se déplace d'un côté à l'autre en demi-cercle derrière elle.

Puis il fait une pause à côté , il lui arrive parfois de lisser les rectrices de sa partenaire .

Ensuite il étend une aile au-dessus du dos de la femelle et l'accouplement a lieu . 

Juste après, ils croisent leur bec et avancent ensemble avec la tête relevée , une aile du mâle posée sur le dos de la femelle. 

 

PH 2

 

PH3

 

PH 4

 

PH 5

 

PH 6

 

PH 7

 

PH 8

 

PH 9

 

 

 

De nombreuses avocettes trouvent un partenaire avant même d'atteindre les sites de nidification en avril et mai. 

Le couple délimite un territoire qu'il défend avec soin. Il doit être situé près d'une bonne zone nourricière pour les jeunes ; il est généralement dans les herbes épaisses ou sur un banc de sable. 

Après la ponte, les deux oiseaux partagent la couvaison durant vingt trois à vingt cinq jours. Peu après l'éclosion, les trois ou quatre jeunes oisillons sont actifs et capables de se nourrir seuls. Les jeunes ont toutes leurs plumes entre trente cinq et quarante deux jours mais certains dépendent des adultes un peu plus longtemps. 

 

 


 



 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Armelle et Jean-Claude 15/04/2011 13:28


Félicitations Guy, superbe série, tout y est : attitudes, lumière.
Coup de coeur pour la première.
A bientôt au parc.


robert 15/04/2011 00:52


Une pref pour la 4 et la 7 .


Pierre59 11/04/2011 21:31


Superbe Mon Cher Guy !


Présentation

  • : Le blog de nature-ailes.over-blog.com
  • : Comme le suggère le titre , ce blog est consacré aux oiseaux , également aux animaux en général. ... Beaucoup de photographies et peu de textes ; priorité est donnée à l'image . Tous les oiseaux ou animaux présentés sont photographiés dans le milieu naturel où ils évoluent , parfois dans un parc ou réserve ornithologique , rarement dans un zoo - sauf mention spéciale - Je propose également dans d'autres rubriques , des images de fêtes populaires ou d'événements culturels .
  • Contact

Profil

  • Guy Sadet

TRADUCTION

 

Rechercher

Articles Récents

  • La Bergeronnette des ruisseaux : la belle danseuse des rivières !
    Avec sa démarche sautillante, son corps effilé et sa queue extraordinaire toujours en mouvement, la bergeronnette des ruisseaux est l'un des oiseaux les plus élégants et les plus beaux. Ce charmant passereau mérite bien son surnom de ballerine des rivières...
  • PREMIÈRES BECQUÉES HORS DU NID POUR LES HIRONDEAUX
    Ces jeunes hirondelles confortablement installées dans la gouttière d’une ferme attendent le bec grand ouvert que les parents leur apportent une solide becquée d’insectes. Même si elles volent presque aussi bien que les adultes un peu plus de quinze jours...
  • DES GRANDES MARÉES … ET DES OISEAUX EN BAIE DE SOMME
    M on spot préféré en baie de Somme pour observer et saisir de grands rassemblements d’oiseaux lors des grandes marées se situe au banc de l’Ilette, idéalement placé au coeur de la réserve naturelle de la baie. En effet, lors de marées à forts coefficients...
  • MARQUENTERRE : PLONGÉE AU COEUR DE LA HÉRONNIÈRE
    J’avoue que le spectacle qu’offre la héronnière du Marquenterre vu du sommet de la tour d’observation située sur les terres du domaine éponyme a de quoi surprendre ! À vingt-cinq mètres du sol, vous toisez les sommets des pins laricio ou bon nombre d’échassiers...
  • LE PRINTEMPS DES MARTINS-PÊCHEURS
    Jolie surprise en ces premiers jour de printemps ! Alors que j’arrivais sur mon spot favori pour l’observation du martin-pêcheur, je n’espérais pas y rencontrer le couple et pouvoir ainsi être le témoin privilégié de l’un des moments forts de la vie de...
  • LE HIBOU DES MARAIS NE PERD JAMAIS LE NORD… DE LA FRANCE !
    Ornithologues, photographes animaliers et de nature, les attendent chaque année entre la seconde semaine de novembre et la première quinzaine de décembre. Les hiboux des marais – car c’est bien d’eux dont il s’agit – qui hivernent dans le nord de la France,...
  • LA MAGIE VÉNITIENNE S’INVITE AU CARNAVAL DE BRUGES
    Pour la quatrième année, la ville de Bruges (Belgique), que l’on surnomme à juste titre la Venise du Nord, vient d’accueillir son carnaval vénitien, devenu au fil des ans un événement incontournable dans l’agenda chic et festif de la belle médiévale....
  • CALAIS : Un étonnant festival de lanternes chinoises invite au voyage
    C’est un spectacle haut en couleurs qui est proposé actuellement au parc Saint-Pierre à Calais, métamorphosé pour l’occasion en un incroyable univers de flamboyantes lumières. En effet, depuis samedi dernier, un festival de lanternes chinoises unique...
  • Roubaix : un mapping captivant raconte cinq siècles d’histoire de la ville
    Génial, formidable, incroyable, superbe ! Ce sont autant de superlatifs qui fusent de la foule compacte massée ce vendredi soir devant l’imposante façade de l’Hôtel de ville de Roubaix. Ce soir se déroule un spectacle sons et lumières impressionnant :...
  • COULEURS DU SUD
    Ne croyez surtout pas que je boude le littoral méditerranéen ! Cependant, même si le spectacle à la tombée du jour des roches rouges du massif de l’Estérel venant mourir dans une mer aux eaux d’un bleu intense me séduit toujours, je préfère celui des...

Pages