Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 août 2011 7 28 /08 /août /2011 19:30

 

 

 

 

ph 1

 

ph2

 

 

Depuis 1989, la ville de Wissant, la Fédération Régionale pour la Culture et le Patrimoine Maritime et l'association flobarts des deux caps, organisent« la fête du flobart ».

C’est une occasion festive de mettre en lumière ce bateau emblématique des gens de mer du Boulonnais et de la Côte d'Opale.

C'est également l'opportunité pour des milliers de touristes et pour les nouvelles générations de découvrir les coutumes maritimes de la région. Au programme de ces deux journées que nous venons de vivre avec bonheur : dégustation de harengs grillés dans une ambiance de chants et de danses maritimes traditionnels flamands et français , démonstrations de matelotage -techniques de cordage et de noeuds marins- d’exposition de bateaux en bouteille et de modélisme naval. Un atelier du marin compléta ces démonstrations par une exposition de noeuds, dont certains ressemblent à des sculptures. La visite d'une ancienne maison de pêcheur était également proposée ; d’origine elle n'a nullement été modifiée, et jalousement préservée telle quelle, avec du sable sur le sol, à la place du carrelage. Le clou du spectacle, c’est bien entendu le défilé des flobarts- plus ou moins- décorés : une dizaine d'exemplaires du célèbre bateau en forme de coquille de noix, traditionnellement utilisés par les pêcheurs de Wissant ont été présentés au public, au cours d’un défilé dans les rues du village. Et pour la première fois depuis la création de la fête, la sortie de l’eau d’un flobart par trois magnifiques chevaux de pure race boulonnaise.

Superbe !

 

 

ph 3

 

ph 4

 

ph5

 

ph 6

 

ph 7

 

ph 8

 

ph 9

 

 

ph 10

 

ph 11

 

ph 12

 

ph 13

 

 

Le flobart … késako ?

 

L’'origine du mot flobart viendrait, du vieux saxon "vlootbar" qui signifie «apte à flotter». On peut l’écrire avec un "t" ou un "d" et n'est usité que dans la région boulonnaise, ne figurant dans aucun dictionnaire, car on ne le rencontre en effet nulle part ailleurs.

Cette étonnante embarcation ventrue et creuse de 4 à 5 mètres construite à clins qui est capable de flotter dans moins de trente centimètres d'eau, est l'actuelle descendante d'une longue lignée de bateaux qui, au début du siècle, échouaient en grand nombre sur les plages du littoral du Nord - Pas de Calais et de la côte picarde Avec une proue très large, elle peut supporter le choc des déferlantes au moment de son déséchouage. La poupe plate permet à deux hommes de le pousser avec le dos en s'arc-boutant pour la faire glisser sur des rondins posés sur la plage.

L'utilisation des bateaux d'échouage est due à la rareté des ports ou abris naturels, mais aussi à la configuration des côtes boulonnaises faites de plages rectilignes à faibles pentes qui facilitent la technique de l'échouage. Aujourd'hui les flobarts sont avec les doris* normands les derniers bateaux de plage français. Fin 1992, il n'en reste qu'une dizaine en pêche professionnelle sur les côtes boulonnaises. En 1995 à Wissant- située au centre d'une baie, entre les deux caps Blanc-Nez et Gris-Nez - seul un artisan pêcheur utilise encore le flobart; les autres travaillent avec des doris. Cependant, de nombreux pêcheurs amateurs naviguent encore pour le plaisir en flobart et la baie de Wissant reste un des seuls sites d'échouage professionnel en France.

*Le doris est une embarcation à fond plat, d'origine américaine, construite en bois, d’une longueur de 5 à 6 mètres, propulsée à l'aviron, à la voile ou au moteur. L'origine du nom n'est pas vraiment définie, il proviendrait du prénom de la femme de l'architecte canadien qui a conçu cette embarcation, d'autres sources parlent du nom de Dory, donné à cette embarcation par des pêcheurs, ou encore, viendrait du nom du fleuve Douro.

 

 

ph 14-copie-1

 

ph 15

 

 

ph 16

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Avis aux visiteurs de ce blog :

Pour des raisons techniques, j’ai été amené à opter pour la version PREMIUM de la plate-forme Over-blog qui héberge ce blog.

Le site Nature-ailes possède maintenant un nom de domaine comme vous l’avez peut-être remarqué.

Cela a eu pour conséquence fâcheuse de supprimer le très grand nombre de vos votes via Facebook, tous les compteurs ayant été remis à zéro. Heureusement, vos commentaires ont été conservés.

J’en suis le premier désolé... et merci pour vos nombreuses visites !

G.S.

Partager cet article

Repost 0
Published by Guy Sadet - dans Coup de coeur
commenter cet article

commentaires

Clio48 16/05/2012 18:02

Bonjour Monsieur Sadet .
Je suis ocuupée à écrire de petits articles - reportages sur la Côte d'Opale de Blériot-Plage à Wimereux .
J'y suis allée il y a 2 semaines et je logeais à Wissant .
Le jour de marché,un flobart se trouvait sur la place du village , je l'ai donc photographié ; et en recherchant des infos sur la fête du flobart je suis arrivée sur votre site.
Vos photos sont magnifiques !!!!
Je n'en prends évidemment aucune , mais je mets le lien afin que tous puissent bénéficier de votre superbe reportage .
Amicalement .
Clio Francine .

spiegelahalter marion 29/08/2011 09:05


tres jolies photos bravo gros bisous a vs 4


Présentation

  • : Le blog de nature-ailes.over-blog.com
  • Le blog de nature-ailes.over-blog.com
  • : Comme le suggère le titre , ce blog est consacré aux oiseaux , également aux animaux en général. ... Beaucoup de photographies et peu de textes ; priorité est donnée à l'image . Tous les oiseaux ou animaux présentés sont photographiés dans le milieu naturel où ils évoluent , parfois dans un parc ou réserve ornithologique , rarement dans un zoo - sauf mention spéciale - Je propose également dans d'autres rubriques , des images de fêtes populaires ou d'événements culturels .
  • Contact

Profil

  • Guy Sadet

TRADUCTION

 

Rechercher

Articles Récents

  • LA BARGE À QUEUE NOIRE : L’ÉLÉGANTE DES POLDERS
    L a Barge à queue noire Limosa limosa est un limicole élégant de grande taille mesurant de 40 à 44 cm environ. Deux populations de barges à queue noire fréquentent le territoire français : la Barge islandaise, et la Barge continentale. La première niche...
  • Le Jaseur boréal : une touche d’exotisme septentrional…
    L orsque l’ami Bernard m’a dit à la fin du mois d’octobre dernier : « Je crois que cette année, nous aurons un hiver à Jaseurs boréaux », je me réjouissais déjà en pensant à une invasion de ces splendides oiseaux colorés à l’aspect exotique, venant tout...
  • Panure à moustaches : elle assure le spectacle dans la roselière !
    C ’est un divertissement aussi surprenant qu’amusant qu’offre la Panure à moustaches… lorsque cet oiseau singulier d’aspect exotique daigne se montrer, car il se veut discret, le bougre ! Discret mais aussi terriblement remuant lorsqu’il évolue dans la...
  • UN BUTOR ÉTOILÉ EN HIVER
    Une fois n’est pas coutume, les photographes fréquentant régulièrement une certaine réserve naturelle située dans la vallée de la Lys, en Belgique, sont particulièrement gâtés cet hiver ! En effet, depuis quelques semaines, trois, voire quatre butors...
  • RETOUR À RICHMOND (GB) POUR IMMORTALISER LE BRAME
    Je suis donc retourné la semaine dernière à Richmond Park* dans la banlieue sud de Londres, afin d’immortaliser le brame du cerf… n’en déplaise à certains puristes ou inconditionnels du milieu sauvage ! Bien entendu les images produites à Richmond ont...
  • PICARDIE : TIENS, REVOILÀ LE GUÊPIER D’EUROPE !
    Le guêpier d’Europe se reproduit principalement dans le sud de la France, jusqu’en Corse où se trouvent ses plus gros effectifs. Il est également nicheur en maintes régions et départements plus au nord : Midi-Pyrénées, vallée du Rhône, Bourgogne, Jura,...
  • Réserve ornithologique du Teich : la vie en pleine éclosion
    Un chant matinal dans la phragmitaie, celui de la rousserolle effarvatte. Petit Gravelot Accouplement d'échasses blanches Croisement de becs après l’accouplement Je suis libre ! Poussin d’échasse blanche. Nidifuge, il est capable, à peine sorti de sa...
  • Le bain des « givrés » 2016 à Dunkerque
    Près de 500 givrés - c’est un record - se sont baignés dans la mer du Nord ce vendredi 1er janvier afin de célébrer la nouvelle année. Cette manifestation, inscrite désormais dans le calendrier festif de la cité de Jean-Bart, continue de rassembler au...
  • LE BRAME DU CERF AU RICHMOND PARK (LONDRES)
    Le mâle se hâte de féconder une biche en chaleur avant de se faire ravir la place Lorsque mon fils m’appela de très bonne heure, dimanche matin, j’étais à l’affût face à un superbe cerf douze cors occupé à surveiller sa harde d’une dizaine de biches....
  • Baie de Somme : les oiseaux assurent le spectacle les jours de grandes marées
    Spectacle grandiose ces derniers jours de grandes marées, du côté du banc de l’Ilette*, au nord de la réserve naturelle nationale de la baie de Somme où les oiseaux chassés par les flots viennent se réfugier. Des milliers d’huîtriers-pie, des bécasseaux...

Pages