Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 mars 2011 5 11 /03 /mars /2011 15:38

 

 

 

PH 1-copie-1

 

La première vision qui s’offre aux visiteurs avant même qu’ils ne pénètrent dans la réserve , c’est celle des cigognes qui évoluent nonchalamment à proximité du parking bien souvent en compagnie d’une nuée de choucas des tours ou de mouettes rieuses .

La cigogne a été réintroduite avec bonheur depuis de nombreuses années au Zwin où elle s’est étonnamment bien adaptée grâce au biotope très propice qui règne dans la réserve .

Le Zwin compte une colonie de quelques dizaines de couples qui se sont sédentarisés au fil des années ayant perdu tout instinct de migration .

Dans la partie «  éducative » du parc où elles évoluent librement , leurs nids sont construits au sommet des pins sylvestres ou d’autres arbres . 

Actuellement nous pouvons assister aux accouplements .

En plus de la nourriture que les cigognes trouvent dans la réserve , elles bénéficient d’un nourrissage par l’homme , cependant elles restent de redoutables prédateurs pour les autres pensionnaires du parc , en effet la cigogne n’hésite pas à s’attaquer aux œufs en couvaison voire aux poussins d’avocettes ou d’anatidés . 

Chaque jour à 15 heures comme un rituel , un employé des lieux leur apporte une collation - essentiellement du poisson - qu’elles engloutissent en compagnie d’autres hôtes de la réserve , cormorans , mouettes .

Un sacré spectacle pour les visiteurs que celui de ces superbes échassiers qui arrivent de tous côtés pour se restaurer à l’heure dite comme si ce moment de ripaille était inscrit dans leur horloge biologique .

Personne ne peut être insensible aux images offertes par ces splendides oiseaux qui restent un symbole fort dans l'imaginaire collectif de l'Homme .

Pourtant souvenez - vous du temps du retour des cigognes de ces messagères du printemps , de l’oiseau porte-bonheur ou autre symbole de la longévité  ainsi que des légendes qui planent à son sujet , on dit qu’elle apporte les enfants à leur mère par la voie des airs , dans un linge noué tenu dans leur bec .

Ainsi, on raconte aux enfants que pour avoir un petit frère ou une petite soeur, il faut déposer un sucre sur le bord de la fenêtre.

En Alsace, on rapporte que si une cigogne vole en rase - motte au-dessus d'une jeune femme, elle attendra un bébé dans l'année.

… Mais ceci est une autre histoire !

 

 

PH 2-copie-1

PH 3

PH4

PH 5-copie-1

PH 6-copie-1

PH 7-copie-1

PH 8-copie-1

PH 9-copie-1

 


Le Zwin d’aujourd’hui… et de demain 


A la fois parc éducatif, réserve et centre de soins, jumelé avec le Parc du Marquenterre en baie de Somme , le Zwin est le plus grand territoire salé de Belgique ( 320 ha ) .

Les vasières et prés-salés, situés derrière la plage et les dunes, sont partiellement ou totalement inondés par la mer à marée haute.

Actuellement, les vestiges de ce bras de mer constituent une réserve naturelle qui représente un biotope unique pour de nombreux oiseaux et plantes.

La réserve est traversée par la frontière belgo-néerlandaise matérialisée par deux bornes frontière. 

Actuellement seule une partie de la réserve (60 ha) est accessible au public.

En 2006, la Compagnie Le Zoute, propriétaire des lieux , revend la réserve à la Région flamande et à la province de Flandre-Occidentale qui décident de remettre les infrastructures un peu vieillottes, au goût du jour. 

En 2009, elle gagne 120 hectares, obligeant la digue internationale à modifier son tracé. 

D'ici à 2013 un chantier dotera le Zwin d'un centre pour visiteurs ouvert à l'ère numérique et d'un centre d'observation couvert offrant une vue panoramique sur la plaine. 

Après la démolition de l'infrastructure existante, priorité sera donnée à la réhabilitation du milieu naturel et au développement de la nature dans la réserve .

La colonie de cigognes en liberté sera maintenue et de nouveaux espaces aquatiques seront aménagés.

Un Centre d'observation « tous temps » sera construit dans la digue où des observations et prévisions concernant des aspects de l'avifaune seront commentées de façon captivante en offrant des informations en temps réel il sera le point fort du collier de postes d'observation aménagés sur un nombre restreint de sites intéressants, sur les digues et dans les dunes entourant la plaine élargie du Zwin .

 

PH 10

 PH 11

 

L’accouplement , la quête de matériaux utiles à l’assemblage du nid et son transport .

Le travail de construction peut alors commencer .

PH 12
PH 13
PH 14
PH 15
PH I6

Partager cet article

Repost 0
Published by Guy Sadet - dans OISEAUX
commenter cet article

commentaires

La Mante 13/03/2011 15:53


Belle colonie !


Fred Hollebecque 11/03/2011 16:46


Extraordinaires images !


Présentation

  • : Le blog de nature-ailes.over-blog.com
  • Le blog de nature-ailes.over-blog.com
  • : Comme le suggère le titre , ce blog est consacré aux oiseaux , également aux animaux en général. ... Beaucoup de photographies et peu de textes ; priorité est donnée à l'image . Tous les oiseaux ou animaux présentés sont photographiés dans le milieu naturel où ils évoluent , parfois dans un parc ou réserve ornithologique , rarement dans un zoo - sauf mention spéciale - Je propose également dans d'autres rubriques , des images de fêtes populaires ou d'événements culturels .
  • Contact

Profil

  • Guy Sadet

TRADUCTION

 

Rechercher

Articles Récents

  • CARNET ROSE CHEZ LES PHOQUES DE BERCK-SUR-MER
    Depuis le temps que nous attendions cet heureux événement, une naissance de bébé phoque a bien eu lieu cette année en baie d’Authie ! D’autant plus qu’en début de saison sept femelles gestantes avaient été observées sur les bancs de sable berckois, d’aucuns...
  • Balade ornithologique, du Teich (Gironde) aux Aiguamolls de l’Empordà (Espagne)
    Chaque printemps me pousse à me rendre sur le bassin d’Arcachon. C’est un lieu où j’aime me ressourcer après un hiver passé dans les brumes du Nord. Respirer l’air de l’Océan tout en profitant des paysages baignés par une jolie lumière me fait le plus...
  • LA BARGE À QUEUE NOIRE : L’ÉLÉGANTE DES POLDERS
    L a Barge à queue noire Limosa limosa est un limicole élégant de grande taille mesurant de 40 à 44 cm environ. Deux populations de barges à queue noire fréquentent le territoire français : la Barge islandaise, et la Barge continentale. La première niche...
  • Le Jaseur boréal : une touche d’exotisme septentrional…
    L orsque l’ami Bernard m’a dit à la fin du mois d’octobre dernier : « Je crois que cette année, nous aurons un hiver à Jaseurs boréaux », je me réjouissais déjà en pensant à une invasion de ces splendides oiseaux colorés à l’aspect exotique, venant tout...
  • Panure à moustaches : elle assure le spectacle dans la roselière !
    C ’est un divertissement aussi surprenant qu’amusant qu’offre la Panure à moustaches… lorsque cet oiseau singulier d’aspect exotique daigne se montrer, car il se veut discret, le bougre ! Discret mais aussi terriblement remuant lorsqu’il évolue dans la...
  • UN BUTOR ÉTOILÉ EN HIVER
    Une fois n’est pas coutume, les photographes fréquentant régulièrement une certaine réserve naturelle située dans la vallée de la Lys, en Belgique, sont particulièrement gâtés cet hiver ! En effet, depuis quelques semaines, trois, voire quatre butors...
  • RETOUR À RICHMOND (GB) POUR IMMORTALISER LE BRAME
    Je suis donc retourné la semaine dernière à Richmond Park* dans la banlieue sud de Londres, afin d’immortaliser le brame du cerf… n’en déplaise à certains puristes ou inconditionnels du milieu sauvage ! Bien entendu les images produites à Richmond ont...
  • PICARDIE : TIENS, REVOILÀ LE GUÊPIER D’EUROPE !
    Le guêpier d’Europe se reproduit principalement dans le sud de la France, jusqu’en Corse où se trouvent ses plus gros effectifs. Il est également nicheur en maintes régions et départements plus au nord : Midi-Pyrénées, vallée du Rhône, Bourgogne, Jura,...
  • Réserve ornithologique du Teich : la vie en pleine éclosion
    Un chant matinal dans la phragmitaie, celui de la rousserolle effarvatte. Petit Gravelot Accouplement d'échasses blanches Croisement de becs après l’accouplement Je suis libre ! Poussin d’échasse blanche. Nidifuge, il est capable, à peine sorti de sa...
  • Le bain des « givrés » 2016 à Dunkerque
    Près de 500 givrés - c’est un record - se sont baignés dans la mer du Nord ce vendredi 1er janvier afin de célébrer la nouvelle année. Cette manifestation, inscrite désormais dans le calendrier festif de la cité de Jean-Bart, continue de rassembler au...

Pages