Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 août 2018 4 16 /08 /août /2018 08:00

 

 

 

    Ne croyez surtout pas que je boude le littoral méditerranéen !
 

   Cependant, même si le spectacle à la tombée du jour des roches rouges du massif de l’Estérel venant mourir dans une mer aux eaux d’un bleu intense me séduit toujours, je préfère celui des douces lumières sublimant les somptueuses palettes de couleurs des arrière-pays de notre Sud.

   

   Je décide donc en cette fin juillet de me rendre dans le Vaucluse, en faisant un détour par la Drôme provençale afin de parcourir les routes de la lavande de ces deux départements avec l’espoir d’en rapporter quelques pittoresques images.

 

 

COULEURS DU SUD

   Seulement pour les champs de lavande en plaine, c’est terminé !

 

   Aussi bien en Drôme provençale que sur le célèbre plateau de Valensole dans les Alpes de Haute Provence où les vastes étendues, ainsi que le coté très photogénique des champs qui ont un vrai relief et sont parsemés ça et là d’un olivier, d’un cyprès ou d’une ruine en pierre, la cueillette a déjà eu lieu ou est presque terminée.

 

  C’est vrai que la floraison de la lavande en Provence n’a pas lieu à date fixe. Ce fait dépend de facteurs météo et de la situation géographique.

 

   En général, plus le climat est chaud, plus précoces sont les fleurs.

   

   Seule solution pour moi : prendre de la hauteur !

 

   Direction donc les plateaux du Lubéron et du Mont Ventoux vers les villages de Sault et d’Aurel, pour ne citer qu’eux !

 

   C’est donc à Sault que je trouve mon « bonheur ». Le village est perché sur une colline rocheuse à plus de 700 mètres d’altitude.

 

  Dans la plaine s’étendent les immenses champs de lavande, qui resplendissent d’un bleu ardent où la plante est ici arrivée à maturité.

 

 Moment d’émerveillement devant ce paysage unique d’infinis champs de lavande, véritables océans parfumés qui ondulent au gré des vents !

 

 

COULEURS DU SUD
COULEURS DU SUD
COULEURS DU SUD
COULEURS DU SUD
COULEURS DU SUD
Dès le début du mois de juillet, la floraison des champs de lavande et de lavandin éveille les sens. Commence alors le temps de la récolte, les distilleries diffusent leurs effluves, témoignage d’un savoir-faire ancestral, celui de la transformation de la plante en huile essentielle. La fête de la lavande qui se déroule le 15 août à Sault marque les derniers jours de récolte. Cependant, le travail continue car la culture de cette plante nécessite une succession d’étapes au fil des mois : arrachage des plants abimés, puis bouturage et plantation au printemps, préparation des bouquets pour l’expédition et triage de la fleur en hiver ainsi que l’entretien des terres.

Dès le début du mois de juillet, la floraison des champs de lavande et de lavandin éveille les sens. Commence alors le temps de la récolte, les distilleries diffusent leurs effluves, témoignage d’un savoir-faire ancestral, celui de la transformation de la plante en huile essentielle. La fête de la lavande qui se déroule le 15 août à Sault marque les derniers jours de récolte. Cependant, le travail continue car la culture de cette plante nécessite une succession d’étapes au fil des mois : arrachage des plants abimés, puis bouturage et plantation au printemps, préparation des bouquets pour l’expédition et triage de la fleur en hiver ainsi que l’entretien des terres.

 

 

Le flambé : il aime les fleurs de lavande !

 

 

COULEURS DU SUD

   Le Flambé est un papillon superbe, qu'il n'est pas toujours facile d'observer.

 

  On l'appelle aussi voilier, ce qui peut se comprendre. Avec une envergure atteignant près de 90 mm, le Flambé est assurément un de nos plus grands et plus beaux papillons diurnes.

 

   Ses couleurs magnifiques et ses longs vols planés font qu'il ne passe pas inaperçu. C'est un papillon thermophile, aimant donc la chaleur, et à ce titre il est évidemment plus présent dans la moitié sud de la France, pour se raréfier en remontant vers le nord.

 

COULEURS DU SUD

  Autrefois très répandu, le flambé disparaît peu à peu du paysage : la faute aux pesticides et insecticides.

 

   Ce beau papillon se reproduit deux à trois fois par an, et hiberne. Il ne migre pas chez nous, contrairement à bon nombre de papillons. C'est sa chrysalide qui hiberne sur la plante hôte, généralement un prunellier ou un cerisier, voire une aubépine ou un amandier. Il est accommodant et se plaît sur plusieurs biotopes : la plaine, mais aussi la montagne, jusqu'à 2.000 m d'altitude, pourvu qu'il y ait suffisamment de fleurs à disposition.

 

  Sur le territoire français, il ne dispose pas de protection particulière, sauf en Île-de-France. Dans plusieurs pays, comme la Belgique ou la Suisse, il est déjà considéré comme vulnérable.

 

COULEURS DU SUD

 

 

DES OCRES ET DES VERTS

 

 

  … Après la couleur lavande, nuances de bleu, de violet, voire de mauve, partons à la découverte du massif des ocres du Luberon, toujours dans le Vaucluse où ici les rouges, les jaunes et les marrons se déclinent avec contraste au milieu des pinèdes verdoyantes.
 

 

   Sous le ciel bleu azur, la terre explose en un feu d'artifice de couleurs !


  Dressé face au Lubéron, au pied des plateaux des Monts de Vaucluse, le village de Roussillon est entouré de somptueux paysages.

   

  Situé au coeur du plus important gisement ocrier du monde, il doit sa célébrité à ses magnifiques falaises et à ses impressionnantes carrières d'ocre.
 

  Les rouges, les jaunes et marrons se déclinent avec contraste au milieu des pinèdes verdoyantes.

 

 

COULEURS DU SUD
COULEURS DU SUD

 

  Au-dessus, le bleu pur du ciel apporte une lumière d'une rare qualité, comme pour mieux mettre en valeur le tableau.
 

  Ce site prodigieux ressemble à une palette de peintre, les infinies alliances de couleurs varient du jaune au violet le plus sombre en passant par toutes les nuances de rose et de rouge.

 

COULEURS DU SUD
COULEURS DU SUD
COULEURS DU SUD
COULEURS DU SUD
COULEURS DU SUD
COULEURS DU SUD
COULEURS DU SUD

 

   On découvre son patrimoine naturel unique à travers « le sentier des ocres » et l’on peut comprendre le travail du traitement de ces pigments pour le bâtiment et la décoration en visitant le "Conservatoire des Ocres et des Pigments Appliqués" installé dans une ancienne usine d'ocre.


   Le Sentier des Ocres est une merveille de géologie incontournable où l’on peut, à l’occasion d’une balade, découvrir la beauté et la richesse de cette ancienne carrière d’où l’on pouvait extraire jusqu’à vingt-cinq nuances d’ocres !

 

 

COULEURS DU SUD
COULEURS DU SUD
COULEURS DU SUD
COULEURS DU SUD
COULEURS DU SUD

 

 

… DEPUIS L’ANTIQUITÉ

 


  Les collines de Roussillon sont constituées de sables quartzeux, auxquels les oxydes donnent uneinfini variété de nuances de couleurs : du jaune à l'orange au rose, du rouge au violet. 
 

 

   Les ocres de Roussillon étaient connues et utilisées dès l'antiquité.
 

 

 Avec l'industrialisation au 19ème siècle, son exploitation est devenue intensive pour atteindre son maximum au début du 20ème siècle. Après la 1ère guerre mondiale, la production des ocres décline rapidement au profit des teintures chimiques, l'exploitation cessa définitivement peu après la seconde guerre mondiale.

 

 L'exploitation des ocres a profondément marqué le paysage à Roussillon, en entaillant profondément la terre colorée, créant ses reliefs lunaires et falaises tourmentées, lui donnant un aspect un peu surnaturel.


  Les touristes ont aujourd'hui remplacés les mineurs.

 

COULEURS DU SUD
COULEURS DU SUD
COULEURS DU SUD

Partager cet article

Repost0

commentaires

safia 13/09/2020 11:27

j'ai aimé lire ce merveilleux article

Brigitte DIDIER 04/09/2018 17:19

Bonjour Guy,
Merci pour l'intérêt de votre article sur la Provence intérieure. J'y ai revu des photos que je connaissais, avec plaisir ne pouvant plus conduire : merci pour ce petit voyage à travers mon écran ! Superbe effet la photo de la carrière des Ocres du Roussillon au fish eye !!!
J'ai eu le plaisir de voir votre voilier dans mon jardin cet été, où il venait butiner les fleurs de lavandes dès la mi-juin à Toulon, c'est vrai que je n'utilise pas de pesticide… ni insecticide, mais je n'ai qu'un smartphone premier prix qui ne m'autorise pas à faire de la macro… Mes photos rapprochées sont aussi de piètre qualité. (Il y a du bruit !)
Bonnes rencontres photographiques.
Cordialement.
Brigitte.

Présentation

  • : Le blog de nature-ailes.over-blog.com
  • : Comme le suggère le titre , ce blog est consacré aux oiseaux , également aux animaux en général. ... Beaucoup de photographies et peu de textes ; priorité est donnée à l'image . Tous les oiseaux ou animaux présentés sont photographiés dans le milieu naturel où ils évoluent , parfois dans un parc ou réserve ornithologique , rarement dans un zoo - sauf mention spéciale - Je propose également dans d'autres rubriques , des images de fêtes populaires ou d'événements culturels .
  • Contact

Profil

  • Guy Sadet

TRADUCTION

 

Rechercher

Articles Récents

  • La Bergeronnette des ruisseaux : la belle danseuse des rivières !
    Avec sa démarche sautillante, son corps effilé et sa queue extraordinaire toujours en mouvement, la bergeronnette des ruisseaux est l'un des oiseaux les plus élégants et les plus beaux. Ce charmant passereau mérite bien son surnom de ballerine des rivières...
  • PREMIÈRES BECQUÉES HORS DU NID POUR LES HIRONDEAUX
    Ces jeunes hirondelles confortablement installées dans la gouttière d’une ferme attendent le bec grand ouvert que les parents leur apportent une solide becquée d’insectes. Même si elles volent presque aussi bien que les adultes un peu plus de quinze jours...
  • DES GRANDES MARÉES … ET DES OISEAUX EN BAIE DE SOMME
    M on spot préféré en baie de Somme pour observer et saisir de grands rassemblements d’oiseaux lors des grandes marées se situe au banc de l’Ilette, idéalement placé au coeur de la réserve naturelle de la baie. En effet, lors de marées à forts coefficients...
  • MARQUENTERRE : PLONGÉE AU COEUR DE LA HÉRONNIÈRE
    J’avoue que le spectacle qu’offre la héronnière du Marquenterre vu du sommet de la tour d’observation située sur les terres du domaine éponyme a de quoi surprendre ! À vingt-cinq mètres du sol, vous toisez les sommets des pins laricio ou bon nombre d’échassiers...
  • LE PRINTEMPS DES MARTINS-PÊCHEURS
    Jolie surprise en ces premiers jour de printemps ! Alors que j’arrivais sur mon spot favori pour l’observation du martin-pêcheur, je n’espérais pas y rencontrer le couple et pouvoir ainsi être le témoin privilégié de l’un des moments forts de la vie de...
  • LE HIBOU DES MARAIS NE PERD JAMAIS LE NORD… DE LA FRANCE !
    Ornithologues, photographes animaliers et de nature, les attendent chaque année entre la seconde semaine de novembre et la première quinzaine de décembre. Les hiboux des marais – car c’est bien d’eux dont il s’agit – qui hivernent dans le nord de la France,...
  • LA MAGIE VÉNITIENNE S’INVITE AU CARNAVAL DE BRUGES
    Pour la quatrième année, la ville de Bruges (Belgique), que l’on surnomme à juste titre la Venise du Nord, vient d’accueillir son carnaval vénitien, devenu au fil des ans un événement incontournable dans l’agenda chic et festif de la belle médiévale....
  • CALAIS : Un étonnant festival de lanternes chinoises invite au voyage
    C’est un spectacle haut en couleurs qui est proposé actuellement au parc Saint-Pierre à Calais, métamorphosé pour l’occasion en un incroyable univers de flamboyantes lumières. En effet, depuis samedi dernier, un festival de lanternes chinoises unique...
  • Roubaix : un mapping captivant raconte cinq siècles d’histoire de la ville
    Génial, formidable, incroyable, superbe ! Ce sont autant de superlatifs qui fusent de la foule compacte massée ce vendredi soir devant l’imposante façade de l’Hôtel de ville de Roubaix. Ce soir se déroule un spectacle sons et lumières impressionnant :...
  • COULEURS DU SUD
    Ne croyez surtout pas que je boude le littoral méditerranéen ! Cependant, même si le spectacle à la tombée du jour des roches rouges du massif de l’Estérel venant mourir dans une mer aux eaux d’un bleu intense me séduit toujours, je préfère celui des...

Pages