Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 mai 2015 2 05 /05 /mai /2015 15:12
Gorgebleue dans une roselière de la baie de Somme

Gorgebleue dans une roselière de la baie de Somme

Hirondelle rustique ( Bassin d'Arcachon )

Hirondelle rustique ( Bassin d'Arcachon )

Fulmars boréaux dans les falaises de Ault (80)

Fulmars boréaux dans les falaises de Ault (80)

Accouplement d'échasses blanches ( Le Teich )

Accouplement d'échasses blanches ( Le Teich )

Petit gravelot au nid

Petit gravelot au nid

Sur un îlot de la lagune, presque à l’abri des regards humains – mais malheureusement pas des prédateurs ; ils sont potentiellement nombreux – un petit gravelot couve deux oeufs qu’il a déposés sur un tas de cailloux et quelques coquillages à même le sol.

Il ne semble pas être perturbé par les cris assourdissants des mouettes rieuses qui se chamaillent presque derrière lui.
Plus loin, ce sont les échasses blanches qui se disputent les meilleures places pour leur nidification. Sur un autre reposoir, deux couples d’avocettes élégantes se relaient au nid. La période de reproduction est maintenant entamée, et pour tenter d'élever une progéniture, le temps est compté !
Une bergeronnette printanière vole de buisson en buisson, tandis que le rossignol égrène une partie de son répertoire. Malheureusement, je n’arrive pas à le localiser avec précision dans le touffu bosquet… Celui-là, je n’ai pas encore réussi à la mettre dans la boîte !
Caramba, encore raté !

 

CLIQUEZ SUR LES PHOTOGRAPHIES POUR LES AGRANDIR

 

Il y a une vingtaine de jours auparavant, je me trouvais dans les polders des Flandres belges où j’ai pu observer les premières barges à queue noire arrivées des Pays-Bas et de Scandinavie, qui nichent en compagnie d’autres limicoles dans ce magnifique biotope non loin de la frontière hollandaise.

Barge à queue noire , à l'aube dans les polders de Uitkerke ( Belgique )

Barge à queue noire , à l'aube dans les polders de Uitkerke ( Belgique )

Barge à queue noire

Barge à queue noire

Pipit farlouse

Pipit farlouse

Linotte mélodieuse

Linotte mélodieuse

Quelques jours plus tard, j’arpentais les renclotures de la baie de Somme, entre le Crotoy et Saint-Valery à la recherche de passereaux : phragmite des joncs, bruant des roseaux ou autre cisticole des joncs, et surtout la gorgebleue, de retour de migration, avec l’espoir de croiser les hirondelles s’affairant à la consolidation des nids en prélevant, en bordure du Dien, de petites boules de terre humide qu’elles mélangent ensuite avec de l’herbe sèche et de minuscules cailloux.

A n’en plus douter, nous sommes bien au printemps et il semble installé, comme en témoigne ces quelques images prises au cours des dernières semaines, des polders belges au bassin d’Arcachon, en passant par les bas-champs de la baie de Somme et les falaises d’Ault où niche une colonie de fulmars boréaux !

Phragmite des joncs

Phragmite des joncs

DES OISEAUX AU PRINTEMPS
Avocette élégante au nid - parc du Marquenterre - Baie de Somme

Avocette élégante au nid - parc du Marquenterre - Baie de Somme

La jolie Gorgebleue

La jolie Gorgebleue

DES OISEAUX AU PRINTEMPS
DES OISEAUX AU PRINTEMPS
DES OISEAUX AU PRINTEMPS

Fulmars boréaux dans les falaises d’Ault

 

Depuis de nombreuses années, le fulmar boréal niche dans les falaises d’Ault.
Les premiers individus arrivent sur le site en décembre, voire fin novembre. Les couples se forment rapidement et mettent environ quatre mois pour s'installer sur leur site de reproduction. L’accouplement est un phénomène très discret qui ne semble absolument pas spécifique des couples reproducteurs.

DES OISEAUX AU PRINTEMPS
DES OISEAUX AU PRINTEMPS
DES OISEAUX AU PRINTEMPS

Après avoir trouvé l'anfractuosité idéale, la femelle pond un seul oeuf à même la roche entre fin mai et mi-juin. Les parents se relaient lors de la période d'incubation, qui dure une cinquantaine de jours (de 41 à 57 jours). Dès l'éclosion, le jeune est nourri d'un liquide huileux, sécrété par ses parents.
Le jeune est gardé à tour de rôle par les deux parents, jusqu'à l'âge de quarante-six jours en moyenne. Tandis que l'un d’eux se charge de l'alimenter et de le protéger – une protection effective durant les deux premières semaines seulement – l'autre s'éloigne de la colonie pendant plusieurs jours à la recherche de nourriture.

Le poussin, qui a besoin de sept semaines pour grandir, perd son duvet blanc au profit des plumes et renforce ses ailes. Passé le temps de l’émancipation, ce sont les premiers envols, généralement entre la dernière semaine d'août et la deuxième semaine de septembre.

DES OISEAUX AU PRINTEMPS
DES OISEAUX AU PRINTEMPS

Il ne reviendra à terre que huit ans plus tard, lorsqu’il aura atteint sa maturité sexuelle pour recommencer le grand cycle de la vie. La plus grande partie de sa vie se déroule dans le grand large à la recherche de sa nourriture. Il accompagne souvent les bateaux de pêcheurs, loin des côtes et il profite ainsi des rejets de poissons et autres résidus de la pêche.

L’une des particularités du fulmar, c’est de posséder une glande de dessalage de l’eau de mer, lui permettant ainsi de boire. Le sel est rejeté au niveau des narines à la morphologie si particulière. Il chasse et se nourrit en rasant l'eau, de son vol fluide.

C'est un excellent planeur, profitant des moindres courants d'air au fil des vagues pour se déplacer.

DES OISEAUX AU PRINTEMPS
DES OISEAUX AU PRINTEMPS

Accouplement d'échasses blanches

Préliminaires...

Préliminaires...

DES OISEAUX AU PRINTEMPS
Croisement de becs après l'accouplement

Croisement de becs après l'accouplement

… Du rififi sur la lagune

 

 

Défense et protection du territoire chez les échasses blanches

DES OISEAUX AU PRINTEMPS
DES OISEAUX AU PRINTEMPS
DES OISEAUX AU PRINTEMPS
DES OISEAUX AU PRINTEMPS
DES OISEAUX AU PRINTEMPS

 

ZOOM

 

 

 

La grande soif du Milan noir

DES OISEAUX AU PRINTEMPS
DES OISEAUX AU PRINTEMPS
Faucon crécerelle en action de chasse (polders de Uitkerke-Belgique)

Faucon crécerelle en action de chasse (polders de Uitkerke-Belgique)

Bécasseau minute , le plus petit des limicoles

Bécasseau minute , le plus petit des limicoles

Envolée de centaines de Bécasseaux

Envolée de centaines de Bécasseaux

Chevalier gambette

Chevalier gambette

Accouplement de grenouilles rousses

DES OISEAUX AU PRINTEMPS
DES OISEAUX AU PRINTEMPS

Mesdames PANURE en quête de nourriture pour leurs petits nés il y a quelques jours dans la phragmitaie.

DES OISEAUX AU PRINTEMPS

HEUREUX COLOCATAIRES !

 

A plus de 25 mètres de hauteur au sommet des pins laricio de la héronnière du Marquenterre, les nids se cotoient, avec parfois une promiscuité saisissante.
Comme ici un couple de cigognes qui niche en compagnie de leurs cigogneaux pratiquement dans le même nid que celui d’un couple de spatules blanches et leurs progénitures.

Quelques centimètres les séparent et pourtant la cohabitation se passe sans aucune difficulté.

DES OISEAUX AU PRINTEMPS
DES OISEAUX AU PRINTEMPS
DES OISEAUX AU PRINTEMPS
DES OISEAUX AU PRINTEMPS
DES OISEAUX AU PRINTEMPS
DES OISEAUX AU PRINTEMPS

Tiens un renardeau !

DES OISEAUX AU PRINTEMPS
DES OISEAUX AU PRINTEMPS

Belle rencontre en Picardie avec ce renardeau qui semble être âgé de sept ou huit semaines. Il ressemble en plus petit à l’adulte, avec un pelage un peu duveteux et une marque noire entre l’oeil et le coin de la gueule.

Entre quatre et dix semaines, les jeunes prennent cinquante grammes par jour.

A la naissance il pesait entre 85 et 125 grammes.

Dès six mois, on ne peut distinguer le jeune d’un adulte.

DES OISEAUX AU PRINTEMPS

Les renardeaux naissent les yeux clos, aveugles et sourds. Ils ont besoin de la chaleur maternelle durant les deux ou trois premières semaines, pendant le premier mois, la femelle reste sous terre avec ses petits, elle a huit tétines en général.

Peu à peu, ses réserves de lait s'épuisent : les aliments solides, déjà consommés par les petits depuis l'âge de 1 mois, deviennent alors leur seule nourriture.

Les yeux des jeunes s’ouvrent entre onze et quatorze jours et sont bleus jusqu’à un mois, puis ils deviennent bruns à couleur ambre.

Les oreilles s’ouvrent à la même période, peu avant que le renardeau ne commence à se tenir sur ses pattes et à marcher. Les renardeaux sont curieux, très joueurs et souvent turbulents.

DES OISEAUX AU PRINTEMPS

Vers quatre semaines, ils effectuent leur première sortie en bordure de terrier, jouant pendant que leur mère part chasser. Entre six et douze semaines les jeunes sont sevrés, les adultes leur apportent de la nourriture.

La plupart des jeunes âgés de 6 mois à 1 an quittent le territoire natal ou en sont chassés, entre octobre et janvier inclus.

DES OISEAUX AU PRINTEMPS
DES OISEAUX AU PRINTEMPS

Les affamés !

 

 

Ces jeunes hirondeaux nés il y a moins de trois semaines attendent à la porte de l’étable le retour de chasse des parents qui assurent encore pour quelques jours leur nourrissage.
 

Cela fait à peine deux jours qu’ils ont quitté le nid et dans une semaine ils seront émancipés.
 

La grande aventure commencera alors pour eux !

DES OISEAUX AU PRINTEMPS
DES OISEAUX AU PRINTEMPS
DES OISEAUX AU PRINTEMPS
DES OISEAUX AU PRINTEMPS

Grands Gravelots en baie d'Authie

DES OISEAUX AU PRINTEMPS
DES OISEAUX AU PRINTEMPS
DES OISEAUX AU PRINTEMPS

Partager cet article

Repost 0
Published by Guy Sadet - dans OISEAUX
commenter cet article

commentaires

caicaire 18/07/2016 17:17

Reportages magnifiques et splendides photos ! Bravo !

ermel 10/04/2016 18:26

Bonjour,
de très belles photos , pour certaines extraordinaires et dont tout photographe naturaliste peut rêver
un petit regret, ne pas savoir quel est le matos utilisé et si les photos ont été retravaillées ou zoomées

Foutrein Patrice 23/03/2016 18:17

Magnifiques photos tout ce que j'aime
Passionné moi aussi de photos
Merci Patrice Foutrein

Bébert du 33 11/02/2016 14:55

vos photos et tous ces oiseaux sont tellement beaux .... on se régale à tout regarder et ++++ merci du partage bon am A+

Capucyne 01/06/2015 09:05

Une page de pur bonheur ! Des photos magiques, le gorge-bleue me fascine...

joel 15/05/2015 11:29

merci sadet, j'y serais le 12 et le 13 juillet , et les milans migrent à partir de quand?les martins pécheurs seront là car en ce moment il n'y a pas de martin!

joel 14/05/2015 20:14

bonjour
vous savez ci le 15 juillet 2015 , le milan noir sera toujours là à la réserve du teich

SADET 15/05/2015 09:35

Bien entendu Joel , ils seront toujours sur place.

bayard 06/05/2015 08:59

magnifique

Eric 05/05/2015 19:28

Vos photographies sont superbes, avec une très belle lumière, en particulier les gorgebleues, bravo ! Pouvez vous préciser quel matériel vous utilisez ?
Si cela vous intéresse j'ai également un blog photo, "des-pierres-et-des-papillons", également sur overblog

Présentation

  • : Le blog de nature-ailes.over-blog.com
  • Le blog de nature-ailes.over-blog.com
  • : Comme le suggère le titre , ce blog est consacré aux oiseaux , également aux animaux en général. ... Beaucoup de photographies et peu de textes ; priorité est donnée à l'image . Tous les oiseaux ou animaux présentés sont photographiés dans le milieu naturel où ils évoluent , parfois dans un parc ou réserve ornithologique , rarement dans un zoo - sauf mention spéciale - Je propose également dans d'autres rubriques , des images de fêtes populaires ou d'événements culturels .
  • Contact

Profil

  • Guy Sadet

TRADUCTION

 

Rechercher

Articles Récents

  • LA BARGE À QUEUE NOIRE : L’ÉLÉGANTE DES POLDERS
    L a Barge à queue noire Limosa limosa est un limicole élégant de grande taille mesurant de 40 à 44 cm environ. Deux populations de barges à queue noire fréquentent le territoire français : la Barge islandaise, et la Barge continentale. La première niche...
  • Le Jaseur boréal : une touche d’exotisme septentrional…
    L orsque l’ami Bernard m’a dit à la fin du mois d’octobre dernier : « Je crois que cette année, nous aurons un hiver à Jaseurs boréaux », je me réjouissais déjà en pensant à une invasion de ces splendides oiseaux colorés à l’aspect exotique, venant tout...
  • Panure à moustaches : elle assure le spectacle dans la roselière !
    C ’est un divertissement aussi surprenant qu’amusant qu’offre la Panure à moustaches… lorsque cet oiseau singulier d’aspect exotique daigne se montrer, car il se veut discret, le bougre ! Discret mais aussi terriblement remuant lorsqu’il évolue dans la...
  • UN BUTOR ÉTOILÉ EN HIVER
    Une fois n’est pas coutume, les photographes fréquentant régulièrement une certaine réserve naturelle située dans la vallée de la Lys, en Belgique, sont particulièrement gâtés cet hiver ! En effet, depuis quelques semaines, trois, voire quatre butors...
  • RETOUR À RICHMOND (GB) POUR IMMORTALISER LE BRAME
    Je suis donc retourné la semaine dernière à Richmond Park* dans la banlieue sud de Londres, afin d’immortaliser le brame du cerf… n’en déplaise à certains puristes ou inconditionnels du milieu sauvage ! Bien entendu les images produites à Richmond ont...
  • PICARDIE : TIENS, REVOILÀ LE GUÊPIER D’EUROPE !
    Le guêpier d’Europe se reproduit principalement dans le sud de la France, jusqu’en Corse où se trouvent ses plus gros effectifs. Il est également nicheur en maintes régions et départements plus au nord : Midi-Pyrénées, vallée du Rhône, Bourgogne, Jura,...
  • Réserve ornithologique du Teich : la vie en pleine éclosion
    Un chant matinal dans la phragmitaie, celui de la rousserolle effarvatte. Petit Gravelot Accouplement d'échasses blanches Croisement de becs après l’accouplement Je suis libre ! Poussin d’échasse blanche. Nidifuge, il est capable, à peine sorti de sa...
  • Le bain des « givrés » 2016 à Dunkerque
    Près de 500 givrés - c’est un record - se sont baignés dans la mer du Nord ce vendredi 1er janvier afin de célébrer la nouvelle année. Cette manifestation, inscrite désormais dans le calendrier festif de la cité de Jean-Bart, continue de rassembler au...
  • LE BRAME DU CERF AU RICHMOND PARK (LONDRES)
    Le mâle se hâte de féconder une biche en chaleur avant de se faire ravir la place Lorsque mon fils m’appela de très bonne heure, dimanche matin, j’étais à l’affût face à un superbe cerf douze cors occupé à surveiller sa harde d’une dizaine de biches....
  • Baie de Somme : les oiseaux assurent le spectacle les jours de grandes marées
    Spectacle grandiose ces derniers jours de grandes marées, du côté du banc de l’Ilette*, au nord de la réserve naturelle nationale de la baie de Somme où les oiseaux chassés par les flots viennent se réfugier. Des milliers d’huîtriers-pie, des bécasseaux...

Pages